Avec l’acquisition de la Société d’Outillage Carbure du Chéran, le groupe haut-savoyard Technogénia renforce son expertise et élargit son offre de services.

La Société d’outillage Carbure du Chéran (SOCC) rejoint le groupe haut-savoyard Technogénia. Fondée en 1965, cette PME familiale basée à Rumilly emploie une vingtaine de salariés pour un chiffre d’affaires 2018 de 3 millions d’euros. Elle est un acteur de référence dans l’univers des ébauches simples ou complexes en carbure de tungstène, en petites et grandes séries, pour des marchés diversifiés (aéronautique, automobile, agriculture, sécurité, pétrole et gaz…. ).

Départ en retraite

Ce rachat est organisé dans le cadre du départ en retraite de sa PDG, Dominique Durand, qui accompagne l’intégration durant six mois. « Cette opération stratégique donne une nouvelle dimension à notre offre de services et va nous permettre de nous diversifier sur des marchés porteurs comme l’aéronautique, le nucléaire, la sécurité, et plus largement l’industrie des métaux (bois, verre, construction…) », souligne Hervé Maybon, secrétaire général de Technogénia en charge de la stratégie et nouveau président de Carbure du Chéran.

Des savoir-faire complémentaires

Très complémentaire, le nouvel ensemble représente 120 salariés et pèse 30 millions d’euros de chiffre d’affaires réalisé à 85 % à l’international. Technogénia qui dispose d’un portefeuille de 26 brevets a été créé en 1979 par Guy Maybon. Spécialisé dans les revêtements soudés, principalement à base de carbure de tungstène, anti-usure et anti-corrosion de pièces neuves et usagées, il travaille pour les grands noms de l’industrie pétrolière.  Il emploie une centaine de salariés répartis entre son siège de Saint-Jorioz et l’un de ses quatre autres centres de sous-traitance laser (Oklahoma City et Conroe/Houston aux Etats-Unis, Sheffield au Royaume-Uni, Dubaï).