La campagne menée par l’association de défense de la chapelle de Lètélé à Courchevel  fait réagir les propriétaires qui ont entrepris de construire à proximité de l’édifice. « La Chapelle du Lételé, qui appartient à l’une des parties au litige, n’est pas concernée par la procédure,  la vue qu’elle offre  n’est pas compromise », assurent-ils. Ils précisent, dans la foulée que leur maison n’est pas implantée à quatre mètres de la chapelle « mais à une distance – au plus près du bâtiment – de plus de 6, 5 mètres » avec une hauteur du faîte du toit inférieure  au toit de la chapelle. Concernant leur projet immobilier, ils indiquent qu’ils ne pas des promoteurs mais « un couple avec quatre enfants, vivant et travaillant à Courchevel depuis plus de vingt ans, qui aspire simplement à construire leur maison conformément aux autorisations qui leur ont été délivrées ».  « C’est un projet de vie que la famille n’abandonnera pas », ajoute leur avocat, maître Garbarini pour qui la défense de la chapelle n’est qu’un prétexte mis en avant par certains voisins : « si la chapelle était vraiment le problème, il aurait fallu s’en préoccuper lors de l’adoption du plan local de l’urbanisme. »