Collèges, le Département de l’Ain garde le cap

par | 8 Sep 2021

La rentrée coïncide avec une phase de travaux en cours ou à venir qui amélioreront la vie des collégiens d’un département en plein boum démographique.

En attendant l’inauguration du collège Louis-Dumont de Valserhône (en photo ci-dessus), samedi 11 septembre, des travaux de construction ou d’extension de collèges orchestrés par le Département se poursuivent à Saint-Didier-de-Formans (ouverture prévue en 2023), Péron (extension, début des travaux fin 2022), Ornex (ouverture prévue en 2024). Mais les réhabilitations-restructurations vont également bon train : Villars-les-Dombes (réception du chantier aux environ de la fin 2025), Péronnas (en cours d’étude d’avant-projet), Ambérieu-en-Bugey (lancement des études de programmation fin 2021) et Miribel (lancement des études en 2022). Mais il n’y a pas que les constructions et les extensions, l’entretien et la maintenance des collèges auxquelles le Département accorde un budget de 4 M€ sont aussi à l’ordre du jour. Concernant les études, à Pont-de-Vaux, on note la création de salles de classes supplémentaires, la construction d’un préau, la mise en conformité de la sécurité incendie, l’amélioration énergétique et de l’étanchéité, les travaux d’accessibilité et l’extension du réfectoire… À Saint-Trivier-de-Courtes, Divonne-les-Bains et Artemare, il est question de travaux d’amélioration thermique. À Poncin, on étudie la construction de la demi-pension, l’aménagement de nouvelles salles et la reconstruction des logements.

Quant aux travaux en cours, ils se déroulent à Saint-Rambert-en-Bugey : rénovation thermique et réfection du chauffage (720 000 €). À Dagneux : 1re tranche du chantier de désamiantage et aménagement de salles (960 000 €). À Prévessin-Moëns : transformation de salles de cours (35 000 €). À Pont-de-Veyle : installation de deux élévateurs pour personnes à mobilité réduite (180 000 €). À Saint-Denis-lès-Bourg : installation de deux salles de classe supplémentaires en préfabriqués (220 000 €). À Vonnas : réaménagement intérieur, création d’une salle de classe (200 000 €). À Beynost : désimperméabilisation de la cour (70 000 €). D’autres travaux, pour des montants moins importants, ont lieu un peu partout dans le département.


En chiffres

  • 5 833 : Le nombre d’élèves de 3e formés aux gestes qui sauvent.
  • 43 055 : Le budget alloué aux 39 collèges organisant 84 sorties en 2020-2021.
  • 36 000 : Élèves concernés par le Chéquier Jeunes 01 favorisant l’offre sportive

Sécurité, une rentrée tranquille

L’année dernière, l’ensemble des collèges publics ont été dotés par le Département en équipements individuels de protection et en produits désinfectants (225 000 masques distribués aux agents travaillant dans les 49 collèges du Département et plus de 5 000 litres de produits désinfectants fournis aux collèges publics). Budget total : 50 000 €. Pour la rentrée 2021-2022, le Département renouvelle cette dotation.


Écologie, acteurs du développement durable

Promouvoir le développement durable et la prise en compte des enjeux environnementaux comme la lutte contre le gaspillage, la préservation de la ressource en eau, l’hygiène, la santé, la qualité alimentaire… Dans 37 des 49 collèges de l’Ain, 133 projets ont été soutenus en 2020-2021, comme la fabrication d’herbiers, la création d’espaces dédiés (jardins, étang pédagogique, mare à papillons), la fabrication de poulaillers ou d’hôtels à insectes, les sorties géologiques, les opérations de tri… Montant alloué : 99 822 €.


Éliséo Mucciante

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Next Summer : le business d’abord !

L’industrie de l’outdoor s’est rassemblée les 13 et 14 septembre à Albertville pour présenter les produits printemps-été 2022. Un salon qui se veut avant tout fédérateur post-crise. Après des mois d’interruption en raison de la crise sanitaire, le monde...

LIRE LA SUITE

Trialp se chauffe à l’huile usagée

La société savoyarde, spécialisée dans le tri et la valorisation des déchets, modernise sa plateforme de traitement des huiles, devenue obsolète. « Cette plateforme a été décidée il y a un an pour permettre à la fois d’améliorer les conditions de travail et la...

LIRE LA SUITE

Covid-19 : le passe sanitaire fait débat

Passe sanitaire oblige, les établissements de santé sont contraints de se réorganiser. Les syndicats s’inquiètent du manque de personnels. « Le passe sanitaire est un non-sens », s’insurge Angélique Neutens, secrétaire générale de la CGT au Centre hospitalier...

LIRE LA SUITE

Publicité

Pin It on Pinterest