Compagnie des Alpes : trimestre noir

par | 21 Jan 2021

Le groupe spécialisé dans l’exploitation des domaines skiables boucle le premier trimestre 2020/2021 sur un chiffre d’affaires consolidé en chute de 81,3 % (-80,9 % à périmètre comparable) à 26,9 millions d’euros, contre 143,6 millions à la même période un an plus tôt, à cause de la Covid-19 qui l’a obligé à fermer parcs de loisirs et domaines skiables.
Dans le détail, les recettes des domaines skiables s’établissent, sur ces trois mois, à 1,8 million d’euros, au lieu de 60,1 millions un an plus tôt. L’activité a été tirée par principalement par les domaines skiables de Tignes et des 2 Alpes, ouverts pendant les vacances scolaires de la Toussaint avant de fermer le 29 octobre par décision du gouvernement.
S’agissant des parcs de loisirs, l’activité a aussi fortement souffert enregistrant un chiffre d’affaires de 24,7 millions d’euros, contre 80,5 millions en 2019/2020.
Et la situation ne va pas s’améliorer avec la prolongation de la fermeture des remontées mécaniques, annoncée par l’exécutif ce mercredi 20 janvier. L’impact direct de la non-ouverture des domaines skiables jusqu’à la fin des vacances de février pourraient représenter un manque à gagner de 290 millions d’euros. Il atteindrait environ 400 millions d’euros en cas de fermeture jusqu’à la fin de l’hiver. Soit respectivement environ 73 % et 99 % des chiffres d’affaires enregistrés lors de l’exercice 2018/2019, dernière année de référence précédant la crise sanitaire.
Néanmoins, le groupe présidé par Dominique Marcel, confirme « sa capacité à compenser par une réduction de ses charges d’exploitation le manque à gagner au niveau du chiffre d’affaires cumulé de ses deux activités principales – domaines skiables et parcs de loisirs – à hauteur de 25 à 30 % (hors dispositif d’indemnisation) ».
Pour rappel, la Compagnie des Alpes a pu renforcer sa trésorerie par la mise en place, fin décembre d’un PGE de 269 millions d’euros. Au total, à fin décembre 2020, il disposait d’une liquidité de 514 millions d’euros.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Édito : pluie de milliards pour l’économie verte

Ironie du calendrier ou facétie suisse ? Au moment où Emmanuel Macron présente son plan France 2030 de relance et de décarbonation de l’industrie, doté de 30 milliards d’euros, le seul canton de Genève lance son propre plan d’investissement de 11,1 milliards de...

LIRE LA SUITE

Grand Annecy dévoile sa stratégie économique

L’Agglomération annécienne va mener des projets pour développer les secteurs de l’industrie, du tourisme et les commerces de proximité, en accompagnant les entreprises dans leur transition numérique et environnementale. Développer l’économie du territoire tout en...

LIRE LA SUITE

Publicité

Pin It on Pinterest