Dans un contexte économique mondial très fragilisé, Lafuma groupe subit de plein fouet la crise en France mais aussi sur ses différents marchés à l’international. Le spécialiste de vêtements outdoor et du mobilier de jardin a annoncé ne plus être en mesure de confirmer ses perspectives 2020, publiées le 6 mars. Dans son document d’enregistrement universel (URD) 2019, déposé le 29 avril auprès de l’AMF (Autorité des marchés financiers), il ressort que Lafuma groupe, qui comptait dans son périmètre les marques Millet, Lafuma, Eider et Oxbow (pour rappel, Eider a été cédée en janvier 2020 et Oxbow devrait être rachetée par Rainbow SAS d’ici la fin juin), a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 172,6 millions d’euros et un bénéfice net de 9,7 millions avec 1 013 salariés. Sa part à l’export était de 42 % (soit 73,2 millions). Il compte actuellement 48 points de vente dans le monde et exploite 13 sites marchands. Pour rappel, le pôle montagne dirigé par Frédéric Ducruet, a pesé 102,4 millions.

La direction du groupe, dont le siège est à Annecy-le-Vieux, reste « confiante dans sa capacité financière à traverser cette crise sans précédent ». Si, bien sûr, elle n’excède pas plusieurs mois. Comme de nombreuses entreprises cotées en bourse, son actionnaire majoritaire, le groupe suisse Calida (Aubade…), a mis en place des mesures visant à préserver sa liquidité et renonce à verser un dividende pour l’exercice 2019.

Crédit photo : Millet