Il fallait s’y attendre. Et pas besoin d’être grand clerc pour prévoir qu’après la crise des subprimes et l’onde de choc mondiale qui s’en est suivie, les difficultés viendraient des dettes souveraines consécutives aux injections massives des états dans chaque économie nationale, à la fois pour éviter l’effet systémique, dit effet dominos du secteur bancaire, […]