Enquête : Les Français sont-ils accros aux vacances à la neige ?

Enquête : Les Français sont-ils accros aux vacances à la neige ?
Enquête : Les Français sont-ils accros aux vacances à la neige ?
4 (80%) 2 votes

Selon la 1ere enquête MMV, spécialiste français des vacances club à la montagne, 23 % des Français de 18 ans et plus pensent partir à la montagne cet hiver. Leurs principaux critères de motivation : un domaine skiable de qualité et un hébergement à la hauteur.

Intentions de départ, budget, comportements… la première édition du baromètre Ipsos-MMV passe au crible les raisons qui font que les Français iront à la neige cet hiver.

Qui partira ?

Selon l’enquête réalisée par Ipsos à la demande de MMV (*), 23 % des Français âgés de 18 ans et plus ont l’intention de partir à la montagne cet hiver. Les Millennials sont 27 % à vouloir séjourner en stations, la part des plus de 35 ans ne représentent que 20,9 %, tandis que les familles sont 37 %. Bonne nouvelle, 45 % de ceux qui sont partis à la montagne cet été projettent d’y retourner l’hiver. Et plus on monte dans l’échelle sociale, plus on a de chance de partir, les cadres supérieurs pesant à eux seuls 33 %. Enfin surprise, 18 % des Français qui goûteront au joies de la neige ne sont pas allés à la montagne durant les cinq dernières années.

 

 

Qui sont-ils ?

Après analyse des statistiques, 32 % des candidats prêts au départ, exception faite des moins de 18 ans, ont entre 18 et 34 ans. Comme attendu, ceux qui habitent à proximité des massifs alpins et pyrénéens sont surreprésentés : 33 % vivent dans le Sud-Est et 14 % dans le Sud-Ouest.

 

 

Quelle destination, et pourquoi ?

Si 73 % des Français sont très attentifs à la qualité du domaine skiable (mais 25 % ne le sont pas du tout), d’autres critères s’avèrent déterminants. Ainsi 49 % de personnes interrogées ont cité une activité autre que le ski comme la dimension authentique de la station à travers ses paysages et son terroir, les activités ludiques et sportives mais aussi le bien-être. Dans le détail, 55 % des 18-34 ans  sont sensibles à l’offre bien-être, contre 47 % des 35 ans et plus.

 

 

Seul ou en tribu ?

C’est connu, les vacances à la montagne sont l’occasion de passer du temps en famille ou entre amis. Et ce quel que soit l’âge. Ainsi on apprend que 31 % des millennials préfèrent partir entre amis, alors que 64 % des 35-44 ans choisissent les vacances en famille. La dimension intergénérationnelle est importante : 24 % des 18-34 ans prévoient de séjourner à la montagne avec leur parents et 20 % des 60 ans et plus en présence de leur petits-enfants. Toutes catégories d’âge confondues, un logement à la montagne est occupé en moyenne par 4,9 personnes.

 

 

Pour quel budget ?

En toute logique, les budgets alloués aux vacances d’hiver augmentent avec l’âge. Celui des 18-34 ans est en moyenne de 900 euros, quand celui des plus de 35 ans avoisinent 1 246 euros. Soit un budget moyen de 1 184 euros (+0,9 % comparativement à l’hiver précédent). Selon les réponses apportées, il apparait que la qualité de l’hébergement est un critère de plus en plus décisif quand on choisit de partir en vacances à la montagne. Parmi les 63 % de vacanciers qui déclarent vouloir dépenser plus cet hiver, ils dépenseront davantage pour leur logement. Suivent les sorties (pour 54 %), les activités de glisse (53 %) et les activités hors glisse (30 %).

 

Et combien de temps ?

Selon les habitudes de chacun, il y a les adeptes des courts séjours de 2 à 6 jours (ils sont 34 %), ceux qui partent traditionnellement une semaine (35 %) et enfin ceux qui séjournent à la montagne une ou plusieurs fois dans l’hiver (30 %). Mathématiquement parlant, la moyenne s’établit à 9 jours. Contre toute attente, seuls 41 % des Français envisagent de partir pendant les vacances scolaires… preuve que la tendance est au “déformatage” des séjours, “avec une diminution significative de la part des séjours au ski sur sept jours du samedi au samedi, au profit de vacances qui correspondent à  la demande des clients”, constate MMV.

 

 

Pour Marc Lafourcade, directeur général du groupe MMV, les résultats de cette première étude menée conjointement avec Ipsos “confirment le ressenti des professionnels quant à l’évolution du tourisme en montagne”. Toutefois, il souligne l’importance “d’aller plus loin dans la transformation de l’offre afin de favoriser le renouvellement de la clientèle. On est passé passé du domaine skiable au domaine de loisirs pour offrir un maximum d’expériences”.

Pour rappel, le groupe MMV, c’est 12 hôtels club et 8 résidences club, soit au total 10 000 lits. En 2018, le chiffre d’affaires prévisionnel devrait s’établir à 57,1 millions d’euros avec 500 collaborateurs (équivalents temps plein). D’ici 2022, dix nouvelles résidences club étofferont le parc actuel.


(*) Cette enquête web a été réalisée du 16 au 28 août 2018 auprès de deux échantillons, l’un de 1 081 Français âgés de 18 ans et plus, et l’autre de 1 647 ayant l’intention de partir à la montagne cet hiver.

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ANNONCES LÉGALES : CONSULTEZ ET PUBLIEZ !

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

PUBLICITÉ

INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !

ARTICLES LES PLUS LUS

PUBLICITÉ

ARTICLES PREMIUM

Premium

Latest
Enquête : Les Français sont-ils accros aux vacances à la neige ?4 (80%) 2 votes Selon la 1ere enquête MMV, spécialiste français des vacances club à la montagne, 23 % des Français de 18 ans et plus pensent partir à la montagne cet hiver. Leurs principaux critères de motivation : un domaine skiable de qualité […]
This category can only be viewed by members.

Auto, micro… des entreprises comme les autres ?

Auto, micro… des entreprises comme les autres ?4 (80%) 1 vote Alors qu’il fête ses dix ans, le régime d’autoentrepreneur – devenu micro – continue à faire des émules. Un succès qui soulève autant de questions qu’il apporte de réponses. «Ce n’est pas parce que l’on est micro, que l’on est entrepreneur. On le devient […]

Contenu reservé aux abonnés premium

Je me connecte → log in

Je m’abonne → Premium Digital un an, Premium Digital 1 jour, Premium Digital 1 semaine, Premium Digital 1 mois or Premium Digital 6 mois

Besoin d'aide ? → digital@groupe-ecomedia.com