Voyagez au pays du cheval et découvrez comment ménager votre monture.
Ils sont beaux, fiers, solides. On se perd dans leurs grands yeux, on est libre sur leur dos. Le cheval, c’est d’abord une histoire de passion. Une relation privilégiée entre l’homme et l’animal. Elle réunit en tout cas de nombreux adeptes dans notre département, avec 9500 licenciés – un chiffre en hausse de 12% selon Pascal Bouvet, le président du comité départemental d’équitation et médecin généraliste de son état. « La fédération française d’équitation est la troisième en France, détaille-t-il. Côté loisir ou plus sport, la passion équestre est en pleine progression ». Pas moins de 13 000 équidés vivent sur les terres de l’Ain, entourés des soins de 1270 personnes qu’emploie la filière. Un secteur qui pèse 56 millions d’euros, hors paris. Des entreprises, des écuries, des hippodromes, tous de qualité participent à ce rayonnement.
Mais assez de chiffres. Le monde du cheval a plusieurs facettes. Sport, élevage, tradition, formation, spectacles… Pendant un mois, l’Ain accueille son événement fédérateur pour tous les passionnés, avec Equid’Ain (jusqu’au 26 septembre).
Je me suis rendue au champ de foire le jour de l’inauguration, le 31 août. Pour tout vous dire, je ne pensais pas que l’événement rassemblerait une foule pareille. Partout, au centre ville, des gens convergent vers le point de départ des festivités. Sous le marché couvert, des stands de professionnels ; dehors, la foule se masse pour admirer les chevaux et leurs cavaliers. La Seb (société d’équitation bressane) était notamment présente, et les équidés piaffaient d’impatience sous le soleil radieux, ayant sans doute hâte de se dégourdir les pattes. Plus loin, un cow-boy sur un cheval tout tacheté émerveille les passants (mes connaissances équestres étant limitées, je n’ai pas identifié clairement la race du cheval). A côté, deux énormes chevaux de traits tirent une immense calèche. Tout près, deux juments – de traits également, d’une respectable et impressionnante taille…
Pendant encore quelques semaines, le cheval va être fêté. Avis aux passionnés !