Faire franchir le cap à la carpe

par | 15 Sep 2021

Pour relancer sa consommation, un concours d’innovation culinaire autour de la carpe de la Dombes vient d’être lancé à l’adresse des chefs du public et du privé.

« La consommation s’est un peu perdue et nous avons beaucoup de mal à la faire redémarrer. Pour certains, la carpe continue à avoir la réputation infondée d’un goût de vase ; c’est pourtant un produit aux qualités nutritionnelles exceptionnelles ! » déclare Pierre La Rocca, président de l’Association de Promotion du Poisson des Étangs de la Dombes. L’Apped regroupe les différents acteurs de la filière « afin de les fédérer et d’accompagner tout projet pouvant être utile au développement de la pisciculture en Dombes ».

Pour tenter de réintégrer la carpe dans les habitudes de consommation locale, l’idée est venue de lancer, en compagnie des communautés de communes de Plaine de l’Ain et de la Dombes, du pôle d’excellence Alimentec et du Département, un grand concours d’innovation culinaire baptisé « La carpe dans tous ses états ». L’idée est de sublimer la carpe dans la restauration collective où les plats créés devront être reproductibles. Les chefs de cuisine en restauration privée et en restauration collective auront quelques semaines pour concocter un plat à base de carpe qui devra entrer dans les cantines. Notons que ce concours est également ouvert aux apprentis en brevet professionnel Arts de la cuisine et en CAP Production service en restauration en partenariat avec leurs maîtres d’apprentissage.

Le concours s’inscrit aussi dans le cadre du Projet alimentaire interterritorial Dombes Val de Saône favorisant la relocalisation de l’alimentation. La restauration collective est un levier d’action dans lesquelles les collectivités ont leur rôle à jouer et peuvent intervenir. Ainsi, pour Audrey Chevalier, vice-présidente en charge du projet alimentaire à la CC de la Dombes, « les repas à la cantine sont des occasions de découverte et d’apprentissage. J’ai à cœur que ces repas soient de qualité et intègrent des produits locaux. Ce concours, c’est l’occasion de faire découvrir un poisson produit et valorisé par une filière de notre territoire ».


7 000 € de prix

L’ouverture du concours « La carpe dans tous ses états » a eu lieu le 9 septembre, avec une date limite d’inscription des candidats au 22 octobre. Chacun sera avisé par courriel le 15 novembre, au plus tard, de sa sélection pour la dégustation qui aura lieu dans une cantine du département le mercredi 1er décembre, par un jury composé d’une dizaine de personnes. Le dossier de candidature est accessible en ligne, sur poissonsdedombes.fr.

Le premier prix est un chèque de 3 000 €, le deuxième : un chèque de 2000 €. Le coup de cœur du jury recevra un chèque de 1 500 €. Le Prix des jeunes en formation attribuera un chèque de 500 €. Ce dernier est uniquement réservé à l’élève arrivé 1er au classement final et non cumulable, s’il n’a pas déjà été récompensé.


60 %

La pêche des poissons d’eau douce en Dombes est perpétuée depuis près de 1 100 ans par la communauté locale. Aujourd’hui, 1 200 tonnes de poissons de qualité sont produites annuellement, dont 60 % de carpes.


Eliséo Mucciante

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Next Summer : le business d’abord !

L’industrie de l’outdoor s’est rassemblée les 13 et 14 septembre à Albertville pour présenter les produits printemps-été 2022. Un salon qui se veut avant tout fédérateur post-crise. Après des mois d’interruption en raison de la crise sanitaire, le monde...

LIRE LA SUITE

Trialp se chauffe à l’huile usagée

La société savoyarde, spécialisée dans le tri et la valorisation des déchets, modernise sa plateforme de traitement des huiles, devenue obsolète. « Cette plateforme a été décidée il y a un an pour permettre à la fois d’améliorer les conditions de travail et la...

LIRE LA SUITE

Covid-19 : le passe sanitaire fait débat

Passe sanitaire oblige, les établissements de santé sont contraints de se réorganiser. Les syndicats s’inquiètent du manque de personnels. « Le passe sanitaire est un non-sens », s’insurge Angélique Neutens, secrétaire générale de la CGT au Centre hospitalier...

LIRE LA SUITE

Publicité

Pin It on Pinterest