Lingerie : Hästko cible les sportives

par | 7 Mar 2022

À Chamonix, la start-up lève des fonds pour développer son activité de lingerie de sport technique et ouvrir des boutiques physiques.

Hästko, qui s’était lancée fin 2019 avec une première collection de sous-vêtements pour les pratiquants d’équitation, se recentre sur la lingerie dédiée aux sportives. Ses caractéristiques ? Des ensembles coordonnés haut de gamme, sans couture, techniques et ultra-confortables adaptés à toutes les pratiques.

« Nos modèles sont entièrement thermosoudés pour éviter les frottements sur la peau », précise Aurélie Moinier, cofondatrice et directrice générale de Hästko, avec Joséphine Bigo.

Une lingerie de sport haut de gamme, stylée et sans couture.

La gamme courte va s’étoffer, d’ici la fin de l’année, de shorties, tangas et brassières. Au total, dix bas et cinq hauts. Tous les modèles sont dessinés par une styliste au siège de l’entreprise aux Houches (Chamonix), avant d’être assemblés et produits en Croatie (l’usine est spécialisée dans la thermosoudure) et en Tunisie. Les matières (polyamide élasthanne avec impression 2D et 3D + coton) et les composants proviennent, eux, de France, d’Italie, d’Allemagne et d’Autriche.

Pour se développer, la start-up a levé 400 000 euros, fin 2021, en equity auprès d’un pool de onze investisseurs privés. On peut citer Bruno Cercley, ex-pdg de Rossignol, qui rejoint le comité de supervision de la marque, Alain Bernard, ex-CEO Amérique du Nord du groupe suisse Richemont ou encore Éric Douilhet, ancien directeur général d’Estée Lauder au Canada. Et ce n’est qu’un début, puisque Hästko prévoit un deuxième tour de table supérieur à un million d’euros d’ici dix-huit mois pour, en 2024, ouvrir des boutiques en propre et croître à l’international.

Joséphine Bigo et Aurélie Moinier, co-fondatrices de Hästko.

La marque haut-savoyarde commercialise ses produits exclusivement sur son site marchand et a vendu, à date, plus de 7 000 pièces, dont 90 % sur le marché français. Elle cherche également à nouer des partenariats avec des salles de sport engagées et sera présente sur plusieurs salons comme l’UTMB à Chamonix, Longines Equita Lyon et le salon du cheval à Paris. Hästko, qui affiche 135 000 euros de chiffre d’affaires en 2021 avec deux salariées et trois apprentis, ambitionne de dépasser le million d’euros en 2023.


Patricia Rey
Photos Hästko


0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Thermes de Marlioz : 200 ans de bienfaits à la source

À Aix-les-Bains, les thermes de Marlioz vont entamer leur cure de jouvence, tandis que le forage d’une nouvelle source, Hygie, assurera la pérennité de l’activité thermale. Retour sur deux siècles d’histoire. Ce sera une rénovation en grand et dans les règles de...

LIRE LA SUITE

L’énergie au centre des préoccupations

La flambée du coût de l'énergie est devenue un sujet brûlant pour les entreprises et les collectivités à qui l'État demande de consommer moins. Fin août, le prix de gros de l’électricité battait un record en France en atteignant 1 000 euros le mégawattheure (MWh),...

LIRE LA SUITE

Publicité