Hiver 2021-2022 : « La saison de la renaissance »

par | 20 Nov 2021

Les professionnels de la montagne se sont réunis, ce vendredi 19, à la Tour Eiffel, invités par France Montagnes, pour donner le coup d’envoi de la saison hivernale. Après un dernier hiver sans ski alpin, l’optimisme est de rigueur et les réservations repartent à la hausse.

« La montagne réveille vos rêves », c’est par le slogan de la campagne TV de France Montagnes que son directeur, Jean-Marc Silva, a débuté sa traditionnelle (et dernière) conférence de presse à la Tour Eiffel, en présence de ses adhérents et du secrétaire d’État chargé de la ruralité Joël Giraud, à l’aube de la saison d’hiver.

Des taux de réservation « encourageants »

Si en 2019-2020, faute de remontées mécaniques, les stations ont su s’adapter et redoubler d’ingéniosité pour satisfaire les attentes des clients, les professionnels sont tous dans les starting-blocks pour se refaire une santé.

Et les tendances de réservation dans les stations de ski françaises sont plutôt « rassurantes ». Patrick Provost, le président de la commission Observatoire des stations de montagne (OSM), et aussi président de Maurienne Tourisme, les a présentées en avant-première. Au 19 novembre, le taux de réservation s’établit à 43 %, comparativement à l’hiver 2019-2020, année de référence (dont le niveau était supérieur aux deux hivers précédents), soit une baisse de 2,5 points et -6 % si l’on raisonne en nuitées.

« Les taux de réservation sont encourageants et s’inscrivent actuellement dans une dynamique très positive. Nous sommes assez confiants pour la suite… », assure Patrick Provost.

Dans le détail, s’agissant des vacances de Noël et du jour de l’An, le niveau est quasi équivalent à celui de 2019-2020. Janvier s’annonce stable, excepté la dernière semaine où l’on note un très léger retrait. Quant aux vacances d’hiver – la période traditionnellement la plus fréquentée –, les réservations s’inscrivent dans la lignée de celles de l’hiver 2019-2020, avec une plus forte hausse observée la dernière semaine, du fait des vacances belges. Néanmoins, une inquiétude porte sur la fin mars et avril, « avec des réservations en devenir. »

On skie déjà à Tignes et ce week-end, Val Thorens ouvrira 30 % de son domaine skiable !

Les clientèles étrangères freinées par la crise

« Les causes de cette baisse, on le sait, sont liées aux clientèles étrangères qui, en cette période de pandémie, sont pénalisées par des contraintes de déplacement », rappelle Patrick Provost. Les plus impactés sont les longs courriers, les Pays de l’Est et, dans une moindre mesure, la clientèle britannique, la principale clientèle étrangère l’hiver. Les Belges et les Néerlandais, eux, restent sur une dynamique stable.

Actuellement, les Alpes du Nord (45 % de taux de réservation) et du Sud (35 %) affichent 3 points de retard, a contrario des Pyrénées (25 %) en avance d’1 point. Dans le détail, les stations de charme enregistrent des réservations à hauteur de 40,5 %, soit une baisse limitée de 2 points, alors que les stations grands domaines fléchissent de trois points avec un taux d’occupation de 44 % en termes de nuitées.

Des disparités selon les hébergements

Enfin, selon les types d’hébergement, les taux d’occupation varient. Ainsi, les résidences de tourisme, qui constituent le gros du parc, sont en retard de trois points et de -6 % de nuitées avec un taux de réservation de 45 %. Certains hébergement sont plus plébiscités que d’autres. C’est le cas des agences immobilières qui font état d’une progression de 1,5 point à 42 % mais aussi des hôtels en avance de 3 points , soit +10 % en termes de nuitées, à 30,5 %. D’autres sont dans une phase de reconquête, à l’instar des locations de particulier à particulier et des centres et villages de vacances, a fortiori ceux recevant les classes de neige.

Un hiver tourné vers l’avenir

Sans nul doute, le protocole sanitaire annoncé par l’exécutif il y a quelques jours et validé hier par le premier Ministre a eu un effet booster sur les réservations. « Elles ont progressé. Aujourd’hui, nous affichons 5 % de retard mais il y a 15 jours nous étions à -12 % », confirme le président de Domaines skiables de France (DSF) Alexandre Maulin. Pour sa part, Eric Brèche, patron des ESF, s’est dit « prêt à rechausser, comme ses 17 000 moniteurs. » Et il est plutôt optimiste au regard des chiffres enregistrés sur Mon séjour en montagne, la place de marché sur laquelle les clients peuvent réserver leurs cours de ski en ligne.

« Plus de 120 000 semaines de cours de ski sont déjà vendues à date. Avec, et il est bon de le souligner, une très forte progression des Anglais », pointe Eric Brèche.

Pour Jean-Luc Boch, président de France Montagnes et de l’Association des maires de stations de montagne (ANMSM), « Aujourd’hui, c’est un renouveau après vingt mois de difficultés. On va tout faire pour ouvrir dans de bonnes conditions. » L’élu prédit une saison exceptionnelle, outre un hiver olympique, « car les clients sont une vraie appétence pour le ski. »


Patricia Rey

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Démographie en région AURA : la Haute-Savoie en tête

Les dernières publications de l’Insee confirment le dynamisme du département, au sein d’une région disparate. Au 1er janvier 2019, la région Auvergne-Rhône-Alpes dépasse le seuil des 8 millions d’habitants (8 043 000). Elle reste la deuxième région la plus peuplée...

LIRE LA SUITE

Panne de carburation pour la filière automobile

Président régional des professionnels de l'automobile, Jean-Michel Perissoud résume d’une phrase la mauvaise passe que traverse la filière : « En 2020, nous avions les voitures mais pas les clients ; en 2021, nous avions les clients mais pas les voitures. Tout cela...

LIRE LA SUITE

Votre magazine ECO Savoie Mont Blanc du 28 janvier 2022

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine ECO Savoie Mont Blanc n°4 du 28 janvier 2022 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en plein écran, télécharger le document en .pdf,...

LIRE LA SUITE

Publicité

Pin It on Pinterest