Immobilier Chambéry : Le marché du neuf est en sous-offre

Immobilier Chambéry : Le marché du neuf est en sous-offre
Immobilier Chambéry : Le marché du neuf est en sous-offre
4 (80%) 1 vote

Le marché immobilier s’est réveillé dans le neuf et poursuit sur sa lancée en 2017, affichant une hausse de 10 % dans le Grand Chambéry, soutenu par les taux d’intérêts bas. Mais les mises en vente baissent, et l’offre de logements disponibles aussi.

L’année 2017 restera dans les annales… tout comme 2016, où le marché immobilier avait atteint son niveau le plus haut à Chambéry et agglomération. “Et ce, en dépit d’un certain attentisme au 2e trimestre lié aux élections”, indique Olivier Gallais, le président de la Fédération des promoteurs immobiliers des Alpes, qui en début de semaine révélait les chiffres clé du marché à la presse.

Couleur Paysage est un nouveau programme réalisé à Saint-Alban-Leysse par CIS Promotion, et conçu par Louis et Périno Architectes

Réservations en hausse. Les réservations de logements auprès des promoteurs de la FPI ont progressé de 10 % en 2017, où 480 logements ont été réservés. Un point haut en lien, selon la FPI, avec la hausse significative des ventes en bloc qui a atteint 29 % sur un an.

Chute des mises en vente. Plus pénalisant, le nombre de mises en vente diminue de 30 %… du jamais vu depuis 2014. Comme toujours – et c’est récurrent sur nos territoires (et plus encore à Annecy, marché extrêmement tendu, Ndlr) -, le montage et l’instruction des permis freinent la construction des programmes. Et c’est sans compter les recours qui ont pour effet de bloquer et reporter les projets. Cette situation, couplée à une hausse des réservations, a immanquablement une incidence sur l’offre en net retrait, entraînant une sous-offre. Signe évident, le délai d’écoulement passe de 16 à 9,9 mois en 2017.

Pour Olivier Gallais, “Seule une politique globale du logement neuf à l’échelle de la métropole permettrait d’éviter les “à-coups“, dus à l’absence de coordination entre les différents projets”.

Légère augmentation des prix. Les professionnels constatent une légère hausse des prix, de l’ordre de 2 % comparativement à 2016. Sur Chambéry et environs, le prix moyen du mètre carré habitable (sous-entendu hors stationnement) s’établit à 3 270 euros. Si l’on analyse ces chiffres sur les quatre dernières années, les prix sont globalement stables.

Succès du Pinel et du PTZ. Les dispositifs fiscaux (Loi Pinel et Prêt à taux zéro), reconduits pour quatre ans, par le gouvernement produisent les effets attendus. Les investisseurs, toujours présents sur le marché chambérien en raison des prix attractifs et de taux de crédits toujours très bas, augmentent. Ils représentent 43 % des acquéreurs en 2017 (ventes en bloc inclues). “À savoir plus d’un tiers des réservations du secteur marchand (quand ils ne sont que 30 % dans le Grand Annecy, Ndlr), fait remarquer, satisfait, le président de la FPI Alpes.

Perspectives 2018. Sur fond de reconduction de la loi Pinel (devenu loi Mézard) et du PTZ, et des taux bancaires toujours très bas (avec une évolution des taux comprise entre 1,5 et 2 %), le marché chambérien devrait rester dynamique. “Toutefois, la réorganisation territoriale avec le transfert de l’instruction des communes vers l’agglomération alourdit les délais des dossiers d’instruction des permis de construire, déjà contraignants en temps normal, sur un territoire où le foncier est rare et cher”, prévient Olivier Gallais.

“Si le manque de programmes se fait ressentir durant le premier trimestre 2018, de nombreux projets sont en cours de montage et devrait arriver sur le marché chambérien d’ici la fin de l’année”, se réjouit le président de la FPI Alpes.

La FPI Alpes table sur un volume stable autour de 450 réservations en accession et un prix médian approchant les 3 300 euros le mètre carré. Néanmoins, deux éléments pèseront aussi dans la balance : les coûts de construction, repartis à la hausse. Mais pas seulement. Les conséquences de la loi Elan sur les bailleurs sociaux auront des répercussions sur les programmes en accession, au travers des ventes en bloc, en 2018 mais surtout à partir de 2019.

Olivier Gallais, président de la FPI Alpes, à la tête de 38 adhérents sur cinq départements (Savoie, Haute-Savoie, Isère, Drôme, Hautes-Alpes) ©LlevetChristophe.fr

Pour en savoir plus sur le marché neuf annécien et genevois, lire l’article paru le 9 février 2018 dans Eco Savoie Mont Blanc

Votre magazine ECO Savoie Mont Blanc du 9 février 2018

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Réseaux-sociaux-ECOMEDIA

ANNONCES LÉGALES : CONSULTEZ ET PUBLIEZ !

Devis immédiat 24h/24 Attestation parution par mail Paiement CB sécurisé

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

ARTICLES LES PLUS LUS


MAG ECO SAVOIE MONT BLANC


MAG ECO DE L'AIN


PUBLICITÉ

MAG L'EXTENSION


MAG ECO NORD ISÈRE



ARTICLES RÉCENTS

Santé : Sleepinnov plus que jamais en éveil

Santé : Sleepinnov plus que jamais en éveil

Cette entreprise spécialisée dans le diagnostic et le suivi de l’apnée du sommeil continue à innover pour les patients.., sans s’assoupir. Quinze ans. A l’aube de fêter le 4 septembre le quinzième anniversaire de sa société, Jérôme Argod peut savourer la route «...

Plasturgie : les industriels dans le train de l’innovation

Plasturgie : les industriels dans le train de l’innovation

Allizé Plasturgie et Plastipolis se sont retrouvés au commissariat à l’énergie atomique de Grenoble (CEA). Un événement placé sous le signe de l’innovation. Plastic’Aura Events aura été un succès. Près de 150 personnes se sont déplacées au Commissariat à l’énergie...

Quinson-Fonlupt se modernise

Quinson-Fonlupt se modernise

Archivage électronique, ERP, nouveaux équipements, nouvelle offre… L'entreprise familiale de 140 ans se refait une jeunesse. Spécialiste de la collecte et de la valorisation des déchets à Saint-Denis-lès-Bourg, Quinson-Fonlupt annonce pour la rentrée, le lancement...

Le Fumet des Dombes déjà trentenaire

Le Fumet des Dombes déjà trentenaire

L’entreprise familiale s’attache à valoriser la carpe des étangs depuis 1988. « Nous n’avons pas vu passer ces trentes années! Elles ont été riches et denses, sourit Chantal Rolland, directrice générale de l’entreprise Le Fumet des Dombes. Dès le départ, notre...

Glaces des Alpes vise l’excellence du goût

Glaces des Alpes vise l’excellence du goût

Le maitre artisan glacier annécien élabore glaces et sorbets de qualité pour les restaurateurs et glaciers de France. Avec 200 parfums au catalogue, Glaces des Alpes met l’eau à la bouche. La société d’Allonzier-la-Caille, créée il y a trente ans par deux amis...

L’abbaye d’Aulps s’ouvre à la réalité augmentée

L’abbaye d’Aulps s’ouvre à la réalité augmentée

Le site cistercien du Haut-Chablais propose depuis mi-juillet des visites en réalité augmentée, smartphone en main ou, encore plus immersif, casque sur les yeux. C’est une première pour un site touristique en Pays de Savoie : l’abbaye d’Aulps propose une visite en...

RECEVOIR LES ACTUS ECOMEDIA :

Articles Premium

ARTICLES PREMIUM


ARTICLES PREMIUM

This category can only be viewed by members.

Votre magazine ECO Nord Isère du 10 août 2018

Votre magazine ECO Nord Isère du 10 août 20184.3 (86.67%) 9 votes 100% en ligne, feuilletez directement votre magazine ECO Nord Isère n°32-33 du 10 août 2018 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés Premium. Le saviez-vous ? Vous pouvez afficher la publication en plein écran, télécharger le document en .pdf (nécessite un compte […]

Contenu reservé aux abonnés premium

Je me connecte → log in

Je m’abonne → Premium Digital un an, Premium Digital 1 jour, Premium Digital 1 semaine, Premium Digital 1 mois or Premium Digital 6 mois

Besoin d'aide ? → digital@groupe-ecomedia.com