Industrie : Chapel, le culte de l’ « usine du futur »

par | 19 Avr 2021

La société qui a son siège à Apprieu est lauréate de l’appel à projets « soutien à l’investissement industriel dans les territoires ». Le leader des vérins hydrauliques démarre une nouvelle unité de production entièrement automatisée sur le modèle 4.0.

L’entreprise familiale fait partie des dossiers retenus dans le cadre du plan France Relance. Ainsi, Chapel bénéficie d’un soutien financier de 800 000 € pour son projet de modernisation et d’automatisation de ligne de production d’ici la fin de l’année. Le futur bâtiment de 4 500 m² sortira de terre, en Bièvre-Isère, à proximité du siège. Cette unité de production sera dédiée à la fabrication de vérins télescopiques. Ce projet permettra à l’entreprise de faire face à une concurrence internationale augmentant la productivité. Cela permettra à l’entreprise de proposer des produits moins chers et plus modernes, mais aussi d’accroître sa réactivité en limitant au maximum le temps de transport des pièces. Si Chapel Hydraulique prévoit un investissement global de 7 M€ d’ici 2022, elle annonce la création de 60 emplois d’ici 2023.

Une petite révolution industrielle

Le concept d’industrie 4.0 correspond à une nouvelle façon d’organiser les moyens de production. « Cette réalisation sera une petite révolution industrielle et elle répond à un réel besoin. Avec cette nouvelle usine, il y aura aussi une nouvelle façon de travailler chez Chapel. Elle produira des vérins télescopiques et béquilles, comme sur le site de Virieu. C’est pour cela que nous avons obtenu cette subvention. La construction va démarrer par tranche car elle est très sensible à mettre en route. Face à la concurrence turque et indienne, nous devons améliorer la rentabilité pour diminuer le prix de vente. Avec l’automatisation nous devrions gagner 15 % des coûts de fabrication », argumente Philippe Valfort, directeur général, avant de laisser la place à Olivier Drouot, son successeur.

La quasi-totalité de la subvention du plan de relance sera consacrée à l’automatisation de la nouvelle unité. Le système qui fera 50 m de long permettra aux équipes de sortir une pièce toutes les 4 minutes. « Les solutions intégrées et robotiques sont réalisées dans une entreprise berjallienne. 99 % de nos achats proviennent de l’Europe : France, Italie, Espagne, Allemagne. A terme, nous prévoyons l’embauche de 30 personnes. L’unité fonctionnera 5 jours sur 7 et en 3×8 au regard de la demande. Bien qu’elle nécessite l’intervention de moins de main-d’œuvre, nous rencontrons des difficultés de recrutement. Nous recherchons des conducteurs de ligne et des monteurs », précise Philippe Valfort.

Identité et chiffres du groupe

Chapel est une entreprise familiale française créée en 1963 par André Chapel. Aujourd’hui, ses filles Christine et Tania détiennent le capital de cette PME à taille européenne. Le groupe compte cinq unités de production en France : Apprieu (siège social), Colombe, Virieu (38), Avesnelles (59), Ombrée (49) et deux en Allemagne (Osterrönfeld et Günzburg). L’entreprise emploie 350 personnes (280 en France et 70 en Allemagne) pour un chiffre d’affaires consolidé de 48 M€ (35 M€ pour la France et 15 M€ pour l’Allemagne).

L’entreprise produit 500 000 vérins et composants hydrauliques par an, dont 70 000 vérins télescopiques et 70 000 pompes manuelles. Cela représente 99 % du marché français et 70% du marché européen.


Par Carole Muet

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Les terrasses sans enthousiasme

Pour les professionnels de la restauration, l’échéance du 19 mai pose davantage de questions qu’elle n’apporte de solutions. Le calendrier de déconfinement présenté par Emmanuel Macron le 28 avril n’est pas le...

Lire la suite

Publicité

Pin It on Pinterest