Jean Sulpice reprend l’Auberge du père Bise

par | 6 Nov 2016

À Talloires, le jeune chef jouera les quatre saisons au piano de cette institution… les pieds dans l’eau, la tête dans les étoiles.


GASTRONOMIE. Le chef étoilé Jean Sulpice, qui a tutoyé les étoiles (deux au Michelin) à Val Thorens, a officialisé ce mercredi 2 novembre le rachat de l’Auberge du Père Bise à Talloires. Le montant de la transaction (qui on l’imagine aisément doit atteindre des sommets) n’a pas été dévoilé. Il aura fallu quatre ans au chef pour réfléchir et trouver un accord avec Charlyne Bise, propriétaire des lieux avec sa fille Sophie. L’établissement Relais & Châteaux conservera ses 23 chambres et rouvrira en mai 2017 après six mois de travaux.

C’est avec sa femme Magali, sommelière, qu’il officiera aux fourneaux de la prestigieuse Maison, fondée en 1901 par la famille Bise. L’occasion rêvée pour ce chef talentueux de 38 ans de développer une cuisine d’émotion et de terroir au rythme des quatre saisons, les pieds dans l’eau. Il continuera à travailler avec la nature et sur les plantes aromatiques.

 

Dès le 25 novembre, Jean Sulpice fera comme à son habitude sa rentrée hivernale à Val Thorens, dans son restaurant éponyme où il fait vibrer les papilles avec une cuisine saine et inventive imaginée à partir de produits locaux. Il s’agira très certainement de sa dernière saison dans ce restaurant campé à 2 300 m d’altitude, ouvert en 2002.

 

Le jeune chef savoyard (il est originaire d’Aix-les-Bains), qui fut le second de Marc Veyrat, a décroché sa première étoile en 2006, à l’âge de 26 ans, et la deuxième en 2010. Il affiche également quatre toques au Gault & Millau avec 18/20.

 

1 Commentaire

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Le tunnel sous le Semnoz aux oubliettes ?

Frédérique Lardet, la présidente de Grand Annecy, a cosigné avec François Astorg, Bruno Lyonnaz, Michel Béal et Marc Rollin, les maires d’Annecy, Sevrier, Saint-Jorioz et Duingt, une lettre adressée à Christian...

Lire la suite

Publicité

Pin It on Pinterest