La chaudière au fioul reste autorisée en 2022

par | 6 Oct 2021

Lors d’une conférence sur le salon de l’Habitat de Bourg-en-Bresse, la FF3C a tenu à démentir une fake news. Non, les chaudières au fioul ne seront pas bientôt supprimées.

« Non, les chaudières au fioul existantes ne seront pas interdites en 2022 », a martelé Bernard Bieche, chargé de mission biofioul à la Fédération française des combustibles, carburants & chauffage (FF3C), lors d’une conférence sur le biofioul à l’occasion du Salon de l’habitat à Ainterexpo, ce vendredi 1er octobre.

Actuellement, le tiers du parc des chaudières fioul dépasserait les 25 ans d’âge et le taux de renouvellement de ces appareils est très faible, du fait de leur longue durée de vie. « L’énergie fioul de nos jours est utilisée par plus de trois millions de logements individuels, soit près de 15 à 20 %, et 250 000 en collectif. » Une énergie qui séduit sans conteste les Français. Seulement, au premier juillet 2022, les nouvelles chaudières devront être de type Biofioul 30 pour limiter les rejets de CO2. Pour autant, cela ne veut pas dire que les chaudières existantes seront interdites. « Les nouveaux produits devraient arriver au deuxième trimestre 2022 et si un ancien modèle de chaudière lâche, que les consommateurs ne s’inquiètent pas, il pourra être remplacé par un produit plus vertueux », rassure Christophe Saint-Cyr, également chargé de mission de la FF3C.

Un produit local

Plus vertueux, c’est le mot. Le biofioul sera en effet composé à 30 % d’huile de colza française. « Actuellement sur le territoire, le colza sert essentiellement à fabriquer du tourteau pour l’alimentation animale. L’huile, relativement peu consommée en France, est envoyée à l’étranger, explique Bernard Bieche. Elle pourrait également être vendue en France, mais pour fabriquer du biofioul. » Une consommation locale, sans besoin de défricher une forêt lointaine.

Point bonus, pour ceux qui ne souhaitent pas changer leur chaudière, mais bénéficier du biofioul, c’est possible aussi. « Ils n’auront qu’à “mettre à jour” leur chaudière. Les anciens modèles possèdent des composants en cuivre et le colza est trop agressif pour cette matière. Mais, il suffit de les changer », rassure Bernard Bieche. Une simplicité qui devrait plaire aux adeptes du fioul, puisque selon une étude de la FF3C sur 504 personnes, 99 % des répondants trouvent ce mode de chauffage efficace.


«Malgré le passe sanitaire, nous avons retrouvé le niveau de 2019, dès le vendredi. »

Laurent Canu, directeur d’Ainterexpo

« Malgré le passe sanitaire, nous avons retrouvé le niveau de 2019 dès le vendredi. Nous avons eu près de 6 000 visiteurs très motivés, dans des logiques de prises de rendez-vous. Les exposants sont contents d’avoir retrouvé un bon salon, dans une bonne ambiance. L’absence de masques a permis de renouer avec une certaine forme de convivialité, même si les gens ont conservé les gestes barrières.

Ce salon a recouvré une dynamique, avec des espaces qui ont plu, comme la matériauthèque, les rendez-vous projets ou encore, la nouveauté de cette année, une tinyhouse qui a remporté un franc succès. Nous sommes tous soulagés d’être dans cette belle mouvance pour enchaîner les autres événements qui nous attendent. »


Joséphine Jossermoz

1 Commentaire

  1. Philippe

    Bonjour,
    Quelles sont les marques/fabricants qui ont les meilleurs références en matières de chaudières biofuel ,

    merci

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Mobilité : faire de la place aux vélos du quotidien

De plus en plus de Savoyards prennent leur vélo pour leurs usages du quotidien. Les collectivités accompagnent le mouvement. La crise sanitaire a servi de révélateur à un phénomène d’ampleur : le développement des pratiques cyclables du quotidien, pour se rendre au...

LIRE LA SUITE

Société à mission : un modèle en devenir

Au-delà de la RSE, la qualité de Société à mission permet aux entreprises de s’engager volontairement sur des enjeux forts, sociaux et environnementaux, pour tendre vers une stratégie à impact. Deux ans après la loi Pacte, qui a introduit le statut de société à...

LIRE LA SUITE

Votre magazine ECO Savoie Mont Blanc du 20 mai 2022

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine ECO Savoie Mont Blanc n°20 du 20 mai 2022 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. Édition Savoie (73) : Édition Haute-Savoie (74) : Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en...

LIRE LA SUITE

Publicité

Pin It on Pinterest