Lavorel Hotels acquiert un autre établissement à Courchevel

par | 5 Oct 2020

Après les Suites de la Potinière et le Chabichou, le groupe hôtelier lyonnais s’offre une troisième adresse à Courchevel 1850 : le Grand Hôtel Au Rond Point des Pistes, racheté à plusieurs actionnaires.

Lavorel Hotels, qui compte désormais onze établissements 4 et 5 étoiles et une compagnie fluviale, a finalisé en juillet le rachat du Grand Hôtel Au Rond Point des Pistes auprès d’un groupe d’actionnaires (dont un homme d’affaires libanais, majoritaire). L’opération, initiée en 2019, s’était conclue par la signature d’un compromis en février, quelques jours à peine avant l’annonce du confinement. Le montant du rachat n’a pas été communiqué.

Un établissement 4 étoiles skis aux pieds

Rebaptisé Grand Hôtel Courchevel 1850, ce 4-étoiles compte 38 chambres et une grande terrasse orientée plein sud skis aux pieds et au coeur de la station. Des travaux de rafraichissement ont débuté début octobre pour une ouverture le 15 décembre. Ils concernent principalement le rez-de-chaussée, le lobby et la salle de restaurant. Quant à la rénovation complète, programmée en 2021, elle pourrait être reportée à une période ultérieure (Ndl, le montant des travaux au Chabichou avait atteint dix millions d’euros). « L’épidémie de Covid-19 étant toujours active, nous avons réduit la voilure. À ce stade, nous préférons assurer l’activité, même faible, plutôt que de nous retrouver dans le rouge à cause de grosses campagnes de travaux », explique Jean-Claude Lavorel, propriétaire et pdg du groupe éponyme. D’autant que, comme le rappelle le dirigeant, certains de ses établissement plus orientés affaires (le Marriott et le Kopster à Lyon) ont une activité très faible depuis leur réouverture en raison de l’annulation de nombreux salons et séminaires. À Courchevel, bonne nouvelle, les réservations à date vont bon train et augurent une « belle saison » (sous toute réserve). Les récentes chutes de neige n’y sont pas étrangères. « Reste à savoir si la clientèle internationale, d’ordinaire fidèle à la station des 3 Vallées, sera au rendez-vous », s’interroge, à juste titre, Jean-Claude Lavorel. L’incertitude règne. En prévision, le groupe hôtelier a mis en place un dispositif annulation Covid pour ceux qui veulent réserver en étant assurés d’être remboursés.
En 2020, frappé de plein fouet par la crise, Lavorel Hotels qui avait enregistré un an plus tôt un chiffre d’affaires de 47 millions d’euros avec 350 salariés (jusqu’à 500 en saison haute), devrait enregistrer des revenus en net recul autour de 25 millions d’euros.

Grand Hôtel Courchevel 1850, une fois entièrement rénové, restera classé quatre étoiles, dans une station luxe où les cinq-étoiles sont nombreux. Crédits photos Lavorel Hotels

________________________

par Patricia Rey

________________________

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Publicité

Pin It on Pinterest