Le Club Med reporte la création de son resort 4 tridents à Tignes

Le Club Med reporte la création de son resort 4 tridents à Tignes
Le Club Med reporte la création de son resort 4 tridents à Tignes
4.2 (84%) 40 votes

Confrontée à plusieurs recours, la marque au trident est contrainte de remettre à plus tard la construction de son nouveau resort 4 tridents à Tignes.

Le Club Med qui avait programmé  la construction  d’un nouveau resort à Tignes Val Claret, en remplacement de l’actuel qui n’est plus au standard, pour l’hiver 2019/2020 annonce que les travaux sont reportés. La raison à cela ? Des recours ont été déposés contre la révision du PLU et le permis de construire accordé par la mairie.

 

Des recours à n’en plus finir

Selon le Club Med, un recours contentieux contre le PLU a été déposé par un particulier ayant une résidence secondaire dans la station qui, de toute vraisemblance, ne souhaite pas voir plus de monde sur le domaine skiable, “alors que celui-ci, exploité par la Compagnie des Alpes, n’est pas saturé et que l’arrivée de nouveaux clients permet aussi à la SCGM de poursuivre la modernisation de ses équipements”, tient à préciser Sophie Barrault, directrice du développement montagne notamment en France pour le Club Med. À noter que cette révision du PLU permettait la création de ce nouveau resort mais aussi celle du ski-line (qui n’a rien à voir avec le Club Med). Les trois autres recours portent sur le permis de construire à proprement dit. Le premier, gracieux, émane d’un privé qui ne souhaite pas que la station se développe, et les deux autres, des contentieux, sont le fait d’un particulier, qui craint que la vue dont il jouit ne soit plus de même qualité, et d’une résidence de tourisme située à proximité.

Le projet du Club Med à Tignes. Un resort 4 tridents avec un espace Exclusive collection de 431 chambres et suites. ©Club Med

Un investissement de 115 millions d’euros

Le Club Med a fait savoir que la réalisation de ce resort 4 tridents doté d’un espace 5 tridents est remise à plus tard, sans toutefois donner de date. “La procédure suit son cours et nous devons attendre le jugement du tribunal administratif de Grenoble”, souligne Sophie Barrault qui, pour sa part, trouve “dommageable et injustifié qu’un tel projet soit freiné par des recours de cet ordre”.

Il est important de rappeler que ce resort de 431 chambres et suites (1 069 lits touristiques) d’un montant de 115 millions d’euros créera 430 emplois directs (et autant d’indirects) et rapportera, selon notre observatoire, cinq millions d’euros aux commerces de la station et cinq autres aux prestataires locaux, type ESF, remontées mécaniques et sécurité”, enchaîne la responsable.

Soit quelque 10 millions d’euros auxquels il convient d’ajouter 700 000 euros d’achats locaux directs du Club Med.

L’actuel Club Med à Tignes, bien qu’agrandi, ne correspond plus au standard haut de gamme de l’opérateur. Il cessera de l’exploiter à la fin de l’hiver 2019/2020. ©Club Med

Une stratégie de développement offensive

L’occasion pour la marque au trident d’enfoncer le clou et de réitérer sa stratégie. “Nous allons garder le cap et ouvrir un resort par an dans les Alpes françaises “ (comme l’avait annoncé Henri Giscard d’Estaing, le président du Club Med, lors de l’inauguration du resort Grand massif Samoëns Morillon, NDLR).

Toujours en Haute Tarentaise, à Val d’Isère cette fois, un accord a été signé avec la mairie (cf. conseil municipal du 23 juillet) en vue de l’extension du Club Med actuel. Sa restructuration complète permettra la création d’un resort “5 tridents Exclusive collection” (ou 5 tridents) – le premier de cette catégorie à la montagne -, dont l’ouverture est prévue en décembre 2019. Sa capacité d’accueil sera portée à 500 personnes, été comme hiver. “Il s’agira pour la plupart de clients étrangers qui viennent en famille, le Club Med jouissant d’une notoriété internationale et vendant des séjours dans le monde entier”, fait remarquer la directrice développement montagne du Club Med. 

“Plus on est haut de gamme, plus on attire une clientèle internationale, de l’ordre de 60 à 65 %, qui dispose d’un fort pouvoir d’achat”, ajoute Sophie Barrault.

Le resort du Club Med à Val d’Isère ©Club Med

Par ailleurs, après l’ouverture du Club Med Les Arcs Panorama en décembre prochain à Arc 1750, un resort 4 tridents rouvrira ses portes l’hiver suivant à l’Alpe d’Huez. Les travaux de grande extension et de restructuration ont démarré en avril dernier pour un montant évalué à 85 millions d’euros. Un autre verra également le jour à La Rosière où l’opérateur vient de déposer le permis de construire pour une livraison en décembre 2020.

D’autres projets sont également en cours d’étude pour les années à venir en Savoie Mont Blanc, notamment à Valloire, Avoriaz… et ailleurs. 

1 Comment

  1. morife

    le domaine skiable de l’espace Killy est déjà une ” termitière ” pourquoi continuer cette course effrénée vers un ” paradis-perdu ” de plus ?!..

    Réponse

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ANNONCES LÉGALES : CONSULTEZ ET PUBLIEZ !

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

PUBLICITÉ

INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !

ARTICLES LES PLUS LUS

PUBLICITÉ

ARTICLES PREMIUM

Premium

Latest
Le Club Med reporte la création de son resort 4 tridents à Tignes4.2 (84%) 40 votes Confrontée à plusieurs recours, la marque au trident est contrainte de remettre à plus tard la construction de son nouveau resort 4 tridents à Tignes. Le Club Med qui avait programmé  la construction  d’un nouveau resort à Tignes Val […]
This category can only be viewed by members.