Les Hôtels d’en Haut repris par KSL Capital Partners

Les Hôtels d’en Haut repris par KSL Capital Partners

Perseus, propriétaire-exploitant et expert en développement d’hôtels, vend sa compagnie Les Hôtels d’en Haut à un fonds d’investissement.

Perseus a annoncé le 7 août la vente des Hôtels d’en Haut, dont le siège est à Challes-Les-Eaux, au fond d’investissement KSL Capital Partners, spécialiste de l’industrie des voyages et des loisirs. L’opération porte sur quatre établissements haut de gamme situés principalement en Savoie Mont Blanc, à Val Thorens (Le Val Thorens et le Fitz Roy) à Courchevel 1850 (Hôtel des 3 Vallées), à Megève (L’Alpaga) et le dernier à Saint-Raphaël (Les Roches Rouges). L’ensemble totalise 245 chambres (les hôtels comptant entre 30 et 80 clés chacun). Quant au montant de la transaction, tout comme les chiffres d’affaires des deux parties, ils n’ont pas été communiqués (Ndlr, nous avons tenté de les joindre mais en vain). Mais aux dires de KSL, il s’agit de sa première opération significative en France, et plus largement en Europe. Éric Darde, le directeur depuis 2014, prendra les fonctions de président et directeur d’exploitation des Hôtels d’en Haut.

L’Alpaga (ou ALP), un hameau hôtelier de 11 chalets et spa 5 étoiles à Megève. Sa table a été récompensée d’une étoile au guide Michelin – Crédit photo Megève Tourisme

“KSL possède et exploite certains des établissements les plus prestigieux au monde, y compris de nombreux établissement situés en montagne et près de la mer. Nous ne pourrions pas être plus chanceux d’avoir une société comme KSL comme investisseur pour contribuer à la croissance de notre société”, se félicite le dirigeant, dans un communiqué de presse, publié à l’occasion du rachat du groupe.

De plus, le fonds d’investissement basé à Londres ne manque pas d’ambition et entend “investir non seulement dans ces hôtels mais également d’amener les Hôtels d’en Haut dans de nouveaux lieux partageant les mêmes valeurs”, souligne Martin Edsinger, vice-président directeur de KSL Capital Partners, qui depuis 2005 a mobilisé 12 milliards de dollars de capital, notamment dans l’hôtellerie et les loisirs.

De son côté, Valéry Grégo, fondateur de Perseus (siège à Londres aussi) au côté de Platina Partners, ambitionne via cette cession de se concentrer sur une nouvelle génération de projets de luxe dans des destinations exclusives et stratégiques. Avec dans l’idée d’innover pour – le but affiché – transformer le secteur de l’hôtellerie et créer les hôtels de luxe du futur. “Nous allons commencé par transformer un couvent du XVIe siècle à Nice en une propriété de luxe 5 étoiles, avec plusieurs projets à venir en Italie, au Portugal et aux Pays-Bas”. Ces nouvelles adresses viendront étoffer l’hôtel Pigalle à Paris que le groupe Perseus a conservé.

Valéry Grégo, fondateur du fonds d’investissement Perseus et ancien cadre du fonds Algonquin en 2011. Crédit photo Perseus.

Focus sur les Hôtels d’en Haut

Pour rappel, la création des Hôtels d’en Haut – dont le mode opératoire consistait à revaloriser des actifs indépendants – a débuté avec l’acquisition de l’hôtel Le Val Thorens en 2011. Un établissement de 81 chambres 3* qu’il monte en gamme après totale rénovation. Suivront l’année suivante, le Fitz Roy, toujours à Val Thorens, et l’Hôtel des 3 Vallées à Courchevel 1850. Les deux gagneront une étoile supplémentaire. Le rachat de L’Alpaga à Megève, un ensemble d’hôtel et de chalets 5 étoiles, interviendra en 2015 (son restaurant affiche désormais une étoile au Michelin). En 2017, changement de cap. Perseus décide de quitter les sommets pour le bord de mer où il rouvrira Les Roches Rouges à Saint-Raphaël sur la Cote d’Azur après d’importants travaux.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Fitz-Roy.jpg.
Le Fitz Roy (ou FZR), hôtel 5 étoiles de 58 clés au pied des pistes à Val Thorens. Crédit photo Les Hôtels d’en Haut
Le Val Thorens (ou VTO), hôtel et spa de 83 chambres 4 étoiles skis aux pieds, à 2 300 m d’altitude. Crédit photo Les Hôtels d’en Haut
L’Hôtel des 3 Vallées (ou 3VL), auberge de luxe à Courchevel 1850. Il abrite 31 chambres modernes, un espace bien-être avec spa et une épicerie.
Crédit photo Les Hôtels d’en Haut

Par Patricia Rey

À lire aussi : article “Les Hôtels d’en Haut visent les sommets” paru dans Eco n°48 (p.11) du 28 novembre 2014.

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ANNONCES LÉGALES : CONSULTEZ ET PUBLIEZ !

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

PUBLICITÉ

ARTICLES LES PLUS LUS

PUBLICITÉ