Le 12 novembre, des moniteurs de l’ESF s’envoleront pour l’Empire du Milieu. Destination le Club Med pour enseigner la glisse et dispenser leur méthode aux moniteurs locaux.


Cet hiver, ils seront quinze Pulls Rouge, en provenance de toute la montagne française (dont 8 originaires des Savoie), à faire le déplacement jusqu’en Mandchourie dans le nord-est de la Chine. Direction Yabuli, la plus grosse station de ski du pays avec ses 30 km de pistes, et Beidahu, où le Club Med vient d’inaugurer un tout nouveau resort.

Capter la clientèle chinoise

Cette opération n’est pas nouvelle. Voilà six ans que le Syndicat national de moniteurs de ski français (SNMSF), les ESF et le Club Med collaborent dans l’objectif affiché d’aider le Club Med à structurer son offre en Chine en matière d’enseignement du ski. L’opportunité aussi pour l’ESF d’exporter son savoir-faire à l’international, et de permettre à ses moniteurs de s’immerger pendant trois mois (de mi-novembre à la mi-février) dans la culture et la langue chinoise en vue d’accueillir cette nouvelle clientèle dans les stations de sports d’hiver françaises. Avec des cours de mandarin pour commencer.

Une stratégie qui s’avèrera sans doute payante, quand on sait que la Chine compte désormais 350 stations de ski (ce qui est peu comparativement à la superficie du pays) et quelque 300 000 skieurs qui pourraient demain venir skier dans nos stations. Et ce chiffre devrait très rapidement augmenter pour atteindre les 20 millions d’ici quelques années… avec, en première ligne, les Jeux Olympiques d’hiver de 2022 à Pékin.

Pour le SNMSF, le marché chinois représente un enjeu considérable. « Aller à la rencontre de pays émergents pour mieux satisfaire notre clientèle et nous renouveler fait partie de notre mission », souligne Olivier Rimbault, membre du comité directeur du SNMSF en charge des relations avec le Club Med.

Avec dans chaque Club Med comme le veut la tradition, cérémonie de remise des médailles et descente au flambeau qui font le succès de l’ESF et des stations de ski françaises. Et, bien sûr, soirée Karaoké pour terminer la soirée, les Chinois adorent.

 

esf-chine-2016

Le Club des Piou Piou version chinoise © ESF