Lirôlac plonge Talloires en littérature

par | 16 Sep 2021

La Fête du livre est remplacée par le festival Lirôlac qui se déroulera les 2 et 3 octobre en baie de Talloires.

Nouveau nom, nouveau positionnement calendaire, nouvelle équipe. Lirôlac met un point final à la Fête du livre de Talloires initiée par Jean-Marie Gourio en 2010. L’auteur des Brèves de Comptoir, qui voulait faire de ce rendez-vous annuel une vraie fête et qui, pendant ces presque dix ans (l’édition 2020 a été annulée pour cause de Covid), a réuni autour de lui de grands noms de la littérature française, a clos le chapitre. A sa place, c’est la mairie de Talloires qui tient désormais le stylo de la manifestation renommée Lirôlac.

Elle fait le buzz en cette rentrée littéraire et sera présente à Talloires : l’incontournable Amélie Nothomb. Crédit photo : B_NOTYPO

Le nouveau festival, qui se déroulera toujours dans la baie de Talloires, aura désormais lieu à l’automne, et non au printemps. Sa première édition, les 2 et 3 octobre, réunira elle aussi une belle brochette d’auteurs français – 25 au total – dont certains font bruisser les coulisses de cette rentrée littéraire.

« En le déplaçant à l’automne, confirme Damien Bergeret, programmateur de l’événement, nous faisons de ce festival un salon de rentrée qui accueillera à la fois des écrivains qui ont publié leur livre au printemps, en pleine pandémie, et d’autres qui font l’actualité maintenant. » Parmi ces derniers, trois figurent sur la liste des premières sélections pour le Goncourt (Philippe Jaenada, Lilia Hassaine, Maria Pourchet) ; et trois sur la liste du Renaudot (Amélie Nothomb, Justine Levy et Maria Pourchet).

Davantage axé sur les nouveautés, le salon veut toutefois garder son ADN. « Il s’agit toujours d’un événement convivial et intime qui facilitera les échanges entre les auteurs eux-mêmes et entre les auteurs et le public », poursuit-il. Entièrement gratuit, l’ambition affichée est également « d’initier ou renouveler chez chacun, y compris chez les plus jeunes, le goût de la littérature et de la lecture ». Des lycéens de la région viendront d’ailleurs, pour la première fois, lire à voix haute quelques pages d’auteurs présents. Enfin, dédicaces et conférences animées par six journalistes spécialisés ponctueront ces deux jours de bonnes feuilles automnales.

Les éditions précédentes de la Fête du livre accueillaient environ 8 000 visiteurs sur deux jours. Crédit : Archives photo Marie-Paule Rouge-Pullon

_________________________________

LES AUTEURS

DENIS BROGNIART Un soldat presque exemplaire (Flammarion, 2021)

MARIA POURCHET Feu (Fayard, 2021)

TIMOTHEE STANCULESCU L’éblouissement des petites filles (Flammarion, 2021)

ARNAUD CATHRINE Les Nouvelles Vagues (éditions Robert Laffont, 2021)

AMELIE CORDONNIER Un loup quelque part (Flammarion, 2020)

ANTOINE DOLE Six pieds sous terre (Robert Laffont)

JERÔME ATTAL Alcie (à partir de 8 ans, Collection R Jeunesse, Robert Laffont)

FRED BERNARD illustrateur Alcie de Jérôme Attal.

CHARLOTTE PONS Faire Corps (Flammarion, 2021)

PHILIPPE JAENADA Au printemps des monstres (Editions Mialet-Barrault)

JUSTINE LEVY Son Fils (Stock)

JULIE DE LESTRANGE Nous, les magnifiques (Mazarine, 2021)

AMELIE NOTHOMB Premier Sang (Albin Michel)

BERNARD MINIER La chasse (XO, 2021)

PHILIPPE BESSON Le Dernier enfant  (Julliard)

YANN QUEFFELEC La mer et au-delà (Calmann Lévy)

LILIA HASSAINE Soleil amer (Gallimard)

FLORENT OISEAU Les fruits tombent des arbres (Allary Editions)

STEPHANIE HOCHET Pacifique (Rivages, 2020)

en avant-première Eloge du Lapin (Rivages, 2021)

GREGOIRE DELACOURT L’Enfant réparé (J.-C. Lattès, 2021)

JEAN-BAPTISTE ANDREA Des diables et des saints (L’Iconoclaste) 

Lauréat du Grand Prix RTL LIRE 2021

1 Commentaire

  1. Simon cath

    Bonjour
    Pourquoi un Libraire Annecy ou Thônes n’ est pas représenté ?
    Dommage
    Certains sont decus

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Ski : les ESF prennent le virage du “toute-saison”

À la veille de l’hiver, le Syndicat national des moniteurs du ski français fait le point et affiche ses ambitions pour 2023. Avec ses 17 000 “pulls rouges” (et 300 nouveaux diplômés par an) répartis dans 220 écoles, 2,5 millions de clients, 4 000 jeunes en...

LIRE LA SUITE

Ski alpin : un Critérium sans les dames

À Val d’Isère, la 67e Coupe du monde de ski alpin ne durera qu’un week-end, les 10 et 11 décembre, en l’absence des épreuves féminines, au grand dam de l’organisation. Le Critérium de la première neige de Val d’Isère ouvre traditionnellement le bal des épreuves de...

LIRE LA SUITE

Publicité