Hôtellerie : Mont-Blanc Collection en pleine ascension

par | 11 Nov 2022

À Chamonix, le groupe hôtelier ajoute un établissement à son portefeuille et finalise un nouveau tour de table avec des investisseurs locaux.

À la tête de Mont-Blanc Collection, Martin Devictor est un entrepreneur heureux. En moins de sept ans, il a bâti un groupe hôtelier de neuf établissements, totalisant 182 chambres, à Chamonix et à Saint-Gervais, au pied du mont Blanc. Pour autant, cet expert en finance de 48 ans ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Il vient de se porter acquéreur de l’hôtel Les Gourmets, à Chamonix, propriété de la famille Mollard-Pantalacci depuis quatre générations. Le montant de la transaction s’élève à 7,5 millions d’euros, rénovation incluse. Les travaux débuteront en 2023 afin de le repositionner sur un segment quatre étoiles, en mettant en valeur le patrimoine existant.
Pour réaliser cette opération, Mont-Blanc Collection a fait appel à son partenaire historique Extendam (société de capital investissement dédiée à l’hôtellerie économique et milieu de gamme en Europe), qui participe à hauteur de 50 % en capital et aussi en obligations convertibles. Le solde sera financé en dette bancaire auprès de Bpifrance et de la Caisse d’épargne.

Développement dans l’arc alpin

Martin Devictor a été missionné par Maison Albar pour suivre la maîtrise d’ouvrage de l’hôtel Couttet à Chamonix, qui rouvrira en 5 étoiles.

Dernièrement, le groupe hôtelier s’est fixé une nouvelle stratégie à cinq ans pour accélérer son développement. Son ambition : devenir un acteur de référence dans l’hôtellerie de montagne milieu de gamme en mixant hôtels, appart-hôtels, appartements et chalets avec cafés, bars et restaurants, afin d’offrir à la clientèle un large choix d’hébergements toute l’année.

« Il s’agit d’hôtels de charme que nous montons en gamme en misant aussi sur la qualité de l’accueil et de nos services », souligne Martin Devictor, président et fondateur de Mont-Blanc Collection (en photo ci-contre), qui emploie 80 salariés.

À l’heure actuelle, il en est également l’actionnaire principal, aux côtés d’Extendam, de Bpifrance et du Crédit agricole des Savoie, soutenus par dix investisseurs individuels. Mais Extendam ayant décidé de sortir du capital, le groupe annonce la finalisation d’un troisième tour de table fin novembre. Un moyen aussi de financer sa croissance. Le montant devrait approcher 3 millions d’euros, avec l’entrée de six gros investisseurs privés locaux, dont Éric Pantalacci qui réinvestit. Martin Devictor restera le principal actionnaire.


Tout en continuant d’investir, le groupe hôtelier étudie plusieurs dossiers visant des hôtels de caractère en quête d’un second souffle, dans d’autres stations autour du mont Blanc, toujours, et plus largement dans l’arc alpin (Italie et Suisse). L’un devrait aboutir en 2023, à Saint‑Gervais, et d’autres dès 2024. De quoi atteindre l’objectif de 20 M€ de chiffre d’affaires d’ici 2027 (+20 % par an), soit presque trois fois les 7 M€ de l’exercice 2022.

Neuf établissements sous gestion
Mont-Blanc Collection, société d’investissement et de gestion basée à Chamonix, possède sept actifs en propre et deux en gérance. L’aventure a commencé avec l’hôtel Le Faucigny (27 clés) et l’appart-hôtel Le Génépy (10 clés) ouverts en 2016, suivis du chalet-hôtel Whympr (10 clés) en 2017. Un an plus tard, Le Génépy est agrandi et doté du café éponyme (82 places). En 2020, Martin Devictor (photo) rachète le bowling de Chamonix et le transforme en Plan B, un hôtel 3* nouvelle génération (50 clés, 90 couverts). C’est en 2021 que le groupe sort de Chamonix, avec l’acquisition du chalet-hôtel Les 2 Gares (29 clés), à Saint‑Gervais. Il reprend aussi en gérance l’hôtel Le Chamonix (16 clés), puis le bar Chez Mélanie (80 places) l’année suivante. Il acquiert l’hôtel Les Gourmets en 2022.


Patricia Rey

Photo Une le Chalet-hôtel Les Gourmets à Chamonix – crédit Mont-Blanc Collection


0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Ski : les ESF prennent le virage du “toute-saison”

À la veille de l’hiver, le Syndicat national des moniteurs du ski français fait le point et affiche ses ambitions pour 2023. Avec ses 17 000 “pulls rouges” (et 300 nouveaux diplômés par an) répartis dans 220 écoles, 2,5 millions de clients, 4 000 jeunes en...

LIRE LA SUITE

Ski alpin : un Critérium sans les dames

À Val d’Isère, la 67e Coupe du monde de ski alpin ne durera qu’un week-end, les 10 et 11 décembre, en l’absence des épreuves féminines, au grand dam de l’organisation. Le Critérium de la première neige de Val d’Isère ouvre traditionnellement le bal des épreuves de...

LIRE LA SUITE

Publicité