Montagne : MND obtient 38 millions d’euros de nouveaux financements

par | 7 Août 2020

Le spécialiste de l’aménagement en montagne a annoncé, le 5 août, avoir conclu des accords de financement avec l’État, par l’intermédiaire du Fonds de développement économique et social (FDES), la région Auvergne-Rhône-Alpes, et son partenaire financier britannique Cheyne Capital pour l’obtention de nouveaux prêts d’un montant total de 38 millions d’euros. Le premier lui a octroyé un prêt de 18 millions à échéance mai 2024, contre-garanti à hauteur de 50 % par la Région Aura. Le second lui a alloué une nouvelle ligne de prêt senior, à remboursement in fine à échéance mai 2024, d’un montant de 20 millions d’euros. Dans ce cadre, le groupe MND et Cheyne Capital ont également convenu d’allonger l’échéance du prêt initial de 35 millions de cinq mois à mai 2024, l’alignant ainsi avec le nouveau prêt senior de 20 millions. MND bénéficie désormais auprès de Cheyne Capital d’un financement d’un montant total de 55 millions d’euros. Pour le pdg de MND Xavier Gallot-Lavallée, « ces nouveaux financements permettront de poursuivre le renforcement de nos capacités financières, initié au cours de l’été 2019, pour accompagner le retour à pleine capacité de nos sites de production, et mener à bien notre plan de croissance sur les prochains exercices ».

De son côté, le ministre de l’Économie et des Finances Bruno Le Maire a déclaré que : « l’État français a choisi de soutenir à hauteur de 18 millions d’euros le groupe industriel MND, qui doit aujourd’hui faire face à la crise mondiale liée au coronavirus, alors que de premiers résultats tangibles de sa réorganisation globale initiée l’an passé étaient constatés et que son modèle d’offre globale d’équipements produits en France fait figure de vitrine dans son secteurJe me réjouis de la collaboration avec la région Auvergne-Rhône-Alpes qui, dans un schéma inédit, contre-garantit le prêt de l’État et témoigne ainsi également de son soutien au groupe MND et à la filière industrielle régionale. » 

Xavier Gallot-Lavallée, le pdg du groupe savoyard MND, avait déjà emprunté massivement en août 2019 pour éponger sa dette de 68,5 millions d’euros, via un réaménagement et un renforcement de ses fonds propres, et ainsi éviter une situation de défaut de paiement. Dans le même temps, l’industriel affichait 181 millions d’euros de commandes (deux fois son chiffre d’affaires). Crédit photo MND

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Publicité

Pin It on Pinterest