Mouvement des pieds nus : se chausser c’est essentiel !

par | 10 Avr 2021

Tout démarre sur la toile, le samedi 3 avril en soirée. Avec l’annonce du troisième confinement, c’est de nouveau la fermeture pour les commerçants qualifiés de « non essentiels ». Via les réseaux sociaux, Carole Morel, gérante de la boutique « Un Amour de Chaussures », situé à Bourgoin-Jallieu, fait part de son émotion et de son incompréhension de devoir fermer pour la troisième fois.

Ni une, ni deux, les clientes de la boutique expriment toute leur solidarité et leurs encouragements à la commerçante, ainsi qu’à sa sœur et collaboratrice Christelle. La publication atteint rapidement les 90 commentaires. Parmi eux, l’échange entre deux clientes va déployer un élan d’enthousiasme hors du commun. Le soutien va bien au-delà d’un « simple » encouragement de courtoisie ou de compassion. « Vous êtes des Warriors, nos Wonder Woman à nous ! Et si nos pieds nus devant votre boutique close, il vous faut, alors comptez sur les miens » écrit Emmanuelle Prudent. Du tac au tac, Catherine Ferrand, une autre cliente, rétorque : « Lançons le mouvement des pieds nus ! ». Aussitôt écrit, aussitôt émerge une idée… « Mais carrément ! Chiche ! Alors comment on s’y prend ? Décidons d’une journée ou d’une après-midi, et campons pieds nus quelques heures devant notre boutique préférée. Demandons à un journal local de venir pour soutenir nos amies » lance Emmanuelle Prudent. A ce tandem, se joint Corine Mayer qui, à son tour clame haut et fort que se « chausser, c’est avancer, en santé, dans la vie. » Alors voilà, le mouvement des pieds nus est né ! Rendez-vous était donné, ce samedi, devant la boutique pour un mouvement pacifique… les pieds nus.

Carole Morel, la gérante d’Un Amour de Chaussures au micro de France 3. ©Carole Muet

Une histoire de sensibilité

Sur l’année 2020, la commerçante a perdu 100 000 €, soit 25 % de son chiffre d’affaires. « Mes partenaires fournisseurs m’accorde des plans de financement avec un étalement de remboursement pour pouvoir m’en sortir » commente Carole Morel. Très touchée par ce mouvement initié par ses clientes, Carole Morel attend simplement de pouvoir retravailler et être à l’écoute de sa clientèle. Elle espère que cette mobilisation sera « une bouteille à la mer pour permettre à d’autres de pouvoir s’exprimer ». Ce troisième confinement est vécu comme une sanction. C’est masqué(e)s, et dans le respect de la distanciation sociale, qu’une quarantaine de clientes a « manifesté » son soutien plein et entier à la commerçante.

« Un Amour de Chaussures, c’est plus qu’un magasin de chaussures. C’est une relation privilégiée d’accueil et de passion. La chaussure n’est pas uniquement un accessoire de mode, c’est aussi une histoire de santé. Comment fait-on lorsque l’on n’a des pieds fatigués, abîmés, opérés, que l’on souffre d’un hallux valgus ou d’une épine calcanéenne, que l’on porte des semelles orthopédiques… ? Nous devons être bien chaussés pour la santé de nos pieds. La chaussure est un essentiel, c’est la santé » développe Emmanuelle Prudent. L’incompréhension est d’autant plus totale que la fermeture des chausseurs freine l’activité des podologues, mais également celle des cordonniers qui sont autorisés à ouvrir. Alors, que doit-on comprendre ?

« Pourquoi, nous, chausseurs, n’avons pas le droit d’exercer. Sur quels critères cela a-t’il été décidé ? J’ai le cœur tellement lourd de ces choix imposés. Le click and collect, call and collect, rendez-vous personnalisés à distance, en audio, en visio, aident mais cela ne suffira pas à honorer les factures. Dans notre métier de commerçants de proximité, le distanciel ne peut pas remplacer le présentiel.

Nous avons un lien privilégié avec notre clientèle, l’écoute, le conseil, l’accompagnement, sont tout autant nos essentiels » conclut Carole Morel.


Par Carole Muet

6 Commentaires

  1. Emmanuelle

    Tellement bien formuler, la situation retranscrite avec son/ses incompréhension/s…!
    Un lien tellement privilégié et essentiel, que l’accueil, les conseils,…pour être bien chaussé et veiller à la santé de tous !
    C’est ce que nous apporte avec tellement de sincérité et d’amour du métier Carole et toute l’équipe d’un Amour de Chaussures.

    Réponse
    • Myriam

      Un Amour de Chaussures ….c’est aussi et surtout
      Un Amour de conseils……
      Un Amour de passion
      Un Amour de bienveillance
      Un Amour d’écoute
      Un Amour de qualité
      Un Amour de disponibilité
      C’est aussi un Amour d’équipe…….

      Réponse
    • Christelle

      Que c’est bien écrit.!
      Une histoire qui pourrait être le début d’un livre.
      Tellement vrai, émouvant et sincère. On ne peut que aimer l’ auteure et son sujet maîtrisé. Bravo.

      Réponse
  2. Lanepaban

    Merci pour cet article fidèle, juste et touchant qui parle bien du désarroi face à tant d’injustice. Quel cœur de ville possible sans commerce de proximite et de cœur ?

    Réponse
  3. Sophie

    Même si nos pieds ne grandissent plus, ils ont toujours besoin de chaussures
    Les protocoles des boutiques sont tellement stricts qu’il est impensable de les fermer…
    En quoi certains magasins sont ils plus indispensables que d’autres ?
    Amour de chaussures ❤️
    Amour de Carole et Christelle ❤️❤️

    Réponse
  4. Prudent

    Merci à Carole Muet pour cet article !!! Très bien relaté et écrit ; des mots justes pour des émotions réelles, sincères et ESSENTIELLES pour exprimer l’incompréhension de choix injustes…

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Publicité

Pin It on Pinterest