Le Parc des oiseaux, plus qu’une attraction

par | 3 Sep 2020

Le Parc des oiseaux de Villars-les-Dombes a fêté son cinquantenaire en lançant un message fort en direction de la protection de la faune et de la flore.

La prise de conscience emprunte toujours les chemins de l’émotion. Il n’est pas une catastrophe, ses images émouvantes, qui n’amènent sitôt après leur changement de comportement. Le spectacle des oiseaux qui a vu à l’œuvre des comédiens à becs et à griffes pour fêter les cinquante du parc éponyme est d’un tel enchantement, qu’il oblige à se demander quelle catastrophe ce serait, si, un jour, par malheur, les oiseaux venaient à disparaître de nos ciels.

Même bluffés par ce dont étaient capables de réaliser devant eux ces spécimens, certes, élevés en nurserie et dressés, les spectateurs ont bien compris le message qui accompagnait leur revue. « Une espèce d’oiseaux sur 8 est menacée de disparition. Avec les oiseaux, ce sont nos racines que nous allons perdre », les a prévenus sans coup férir le speaker de sa douce voix. Mais pas question pour autant de verser dans le pessimisme accru. Aujourd’hui la prise de conscience est bien là, « et de simples gestes, s’ils se multiplient, feront que des milliers d’oiseaux continueront à voler dans le ciel », a-t-il aussitôt enchaîné.

Dans les pas de Jean Saint-Cyr

Il aurait été fier, Jean Saint-Cyr, lui qui fut à l’origine de la création du parc des oiseaux en 1970, de voir que le [son] lieu dépasse à présent le cadre du divertissement et même de la pédagogie. Lui, la clef de voûte d’un pharaonique projet sur la commune de Villars-les-Dombes : la réalisation conjointe d’une entreprise unique en France associant une réserve zoologique et botanique et un parc animalier dédié aux oiseaux conçu pour accueillir un large public. D’ailleurs, les tables rondes et autres discours d’intervenants politiques et professionnels nourrissant cet anniversaire ne s’y sont pas trompés en louant chaque fois ce visionnaire.

« Et c’est comme une tourterelle… »

Visionnaires sont également ceux qui ont la gestion du parc ornithologique aujourd’hui où pas moins de 35 métiers se côtoient, tandis que 300 000 visiteurs franchissent chaque année ses portes. Le « véto » est heureux de faire entendre à chacun que le parc est aussi « une réserve d’espèces menacées que l’on tente de sauvegarder et même d’augmenter en favorisant leur reproduction ». C’est comme cela, par exemple, que l’on a pu réintroduire une espèce de vautour en milieu naturel, dans les Cévennes.

Et ce n’est pas Julien Clerc, dont le concert dimanche bouclait la journée anniversaire, qui fut hors-sujet, quand il entonne le refrain de son célèbre « Ce n’est rien » dont les paroles disent ceci : « Et c’est comme une tourterelle, qui s’éloigne à tire d’aile, en emportant le duvet qu’était ton lit un beau matin. Et ce n’est qu’une fleur nouvelle, et qui s’en va vers la grêle, comme un petit radeau frêle sur l’océan… » Des paroles qui ont trouvé plus de résonance encore au Parc des Oiseaux. L’émotion, tout passe par là.


Les dates clés

  • 1970
    Six ans après la création de la réserve, le parc des Oiseaux ouvre ses portes.
  • 1978
    4 cigogneaux naissent. Une colonie prospère. Quatre décennies plus tard, on recensera 50 couples.
  • 1981
    1re naissance mondiale de pélicans frisés en captivité.
  • 2001
    Inauguration de la Cité des perroquets
  • 2008
    1er spectacle d’oiseaux en vol.
  • 2010
    40e anniversaire. 1re édition des Musicales du Parc avec Jacques Higelin.
  • 2019
    Un vautour moine né au parc est relâché dans la nature en Bulgarie.

Par Eliséo Mucciante

Une Eco de l'AinCet article est paru dans le magazine ECO de l’Ain du 3 septembre 2020. Pour retrouver l’intégralité des articles de notre hebdomadaire, mais aussi nos suppléments et hors-séries, c’est ICI et ICI.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Publicité

Pin It on Pinterest