Percer les secrets du vin jaune

par | 13 janvier 2015

Le millésime 2008 sera célébré le week-end des 31 janvier et 1er février.

La percée du vin jaune, dont la 19e édition est organisée, cette année, les 31 janvier et 1er février à Montigny-lès-Arsures, est présentée comme un événement unique. Pourquoi ? «Ce vin défie toutes les lois de l’œnologie, décrit Valérie Tissot, responsable du domaine Jean-Louis Tissot à Montigny et présidente de cette édition. Il est vieilli en fût de chêne pendant 6 ans et trois mois. C’est donc le millésime 2008 que nous célébrons cette année. Et ce vieillissement a lieu non pas en cave, mais au grenier, exposé à toutes les variations de températures. Dans ces conditions, n’importe quel autre vin tournerait au vinaigre. Mais issu d’un cépage typiquement franc-comtois, le savagnin, et d’un terroir de marnes brunes que ce dernier affectionne particulièrement, le vin est protégé par un voile de levures qui se forme en surface. Il en ressort des arômes très puissants et subtils.» On parle de noix, de pomme verte, de fruits secs et d’épices exotiques (curry, safran, ou gingembre). On n’y trouve pas de notes boisées, par contre. «A travers le vieillissement en fût, on recherche une évaporation, explique encore la présidente. D’ailleurs, ce blanc ne devient un vin jaune qu’une fois dans son clavelin.» Cette bouteille ne contient que 62 cl et non 75 cl. Le reste, c’est la part des anges. «Et chez nous, les anges sont heureux !»

Le vin jaune se déguste avec du Comté et des noix, une cuisine aux épices et des plats à la crème. Les habitants de l’Ain savent combien il accompagne à merveille la volaille de Bresse, quand il n’est pas directement incorporé dans la sauce. La percée prévoit d’ailleurs un concours culinaire, le samedi à 12 h  30. A noter aussi, une vente aux enchères de vieux millésimes, à 14 h 30.

Quant à Montigny-lès-Arsures, qui accueille la percée pour la deuxième fois depuis 2002, c’est un authentique village vigneron, avec une quinzaine de viticulteurs et 200 ha de vignoble. On trouve ici la vigne où Pasteur a mené ses études en microbiologie.

Informations pratiques
Accès au site (75 caveaux), un verre et 10 tickets de dégustation : 14 euros.
Parking obligatoire. Restauration franc-comtoise permanente.
www.jura-vins.com

0 commentaires

Découvrez également :

Entreprises : vers un numérique plus sobre

Le numérique s’impose de plus en plus au coeur de la transformation des entreprises. Cette tendance s’est exacerbée dans le contexte de la Covid-19 où les relations professionnelles et sociales étaient, en partie, entretenues grâce au digital. Cependant, cette...

LIRE LA SUITE

Votre magazine EcoMeca Juin 2023

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine EcoMeca n°101 de juin 2023 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en plein écran, télécharger le document en .pdf, l’imprimer, mais aussi rechercher dans la...

LIRE LA SUITE

Publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

ANNONCES LÉGALES WEB

Consultez les annonces légales publiées sur notre site habilitées par la Préfecture >>

VENTES AUX ENCHÈRES

Consultez nos ventes aux enchères immobilières >>

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

3.50€ pour 1 semaine
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS