Plaine d’Arlod : Valserhône réécrit son histoire

par | 20 Oct 2022

Construite sur l’ancienne friche industrielle Pechiney, la future Plaine des sports d’Arlod conduit la cité sur la voie d’un rayonnement régional, espèrent ses promoteurs.

La Plaine des sports d’Arlod, c’est le projet phare de l’équipe municipale de Valserhône. C’est aussi une aventure humaine qui a débuté en 2005, bien avant la création de la commune nouvelle. Au bord du Rhône, dans le hameau d’Arlod, cette plaine correspond à l’ancien site industriel de Pechiney Électrométallurgie, dont la cessation d’activité est intervenue en 2003. « Il y a 17 ans, avec mon conseil municipal, nous avons pris la décision d’en faire un site assez emblématique, en direction de la jeunesse du territoire. Les étapes ont été longues mais ce genre de “dossier” s’inscrit dans le temps long », précise Régis Petit, toujours maire de ce qui était alors Bellegarde-sur-Valserine. « Il y a eu des phases un peu douloureuses avec la cessation d’activités du site électrométallurgique. C’était le plus grand site d’une ville qui, par ailleurs, était à caractère industriel. Il a fallu en passer par des acquisitions foncières formelles, la déconstruction et la dépollution du site, à laquelle nous avons participé. Ce qui explique que les calendriers soient très distendus », commente l’édile.

En “s’offrant” en deux temps, près de 25 hectares – soit l’équivalent du centre-ville historique de Bellegarde –, les élus ont pu faire le plein de projets. Tandis que la Plaine de sports et de jeux va s’épanouir sur 12 hectares au nord, la municipalité va installer une centrale photovoltaïque sur la partie sud du site, sur une surface identique. Les deux réalisations devraient être inaugurées à peu près en même temps, au printemps 2024. « Avec l’appui de tous nos partenaires, nous allons réussir et cela va radicalement changer l’image de notre territoire. La Région et le Département sont au chevet des territoires et à l’écoute de leurs projets. Cela mérite d’être souligné », renchérit le premier magistrat.

Un projet emblématique

En pleine “restauration” d’image, la commune de Valserhône a de vrais atouts. Ses friches industrielles ou ferroviaires lui permettent de réécrire son histoire sur elle-même. « Aujourd’hui, c’est un avantage considérable et l’exemple de la Plaine de sports et de jeux d’Arlod en est une illustration. Nous montrons clairement que nous sommes passés à autre chose et nul ne peut préparer l’avenir sur la méconnaissance du passé », souligne Régis Petit. « D’ailleurs, grâce notamment à plusieurs fonds photographiques – dont le fonds Allais – offerts à la commune, Valserhône a toute la mémoire industrielle de la ville de Bellegarde. De cette mémoire photographique singulière nous allons retenir les meilleurs clichés et ils seront exposés, en permanence, au cœur des espaces communs de la future Plaine des Sports d’Arlod », indique le maire.

Avec ses 17 000 habitants, la troisième commune du département ambitionne de construire, à plus long terme, un écoquartier d’environ 500 logements sur les terrains qui accueillaient l’USBC Rugby. Samedi 15 octobre dernier était une journée particulière tant pour les élus que pour les associations locales avec la pose de la première pierre de la Plaine des Sports d’Arlod. D’un coût de 24 millions d’euros TTC, le projet est subventionné à hauteur de 5 M€ par la Région et un peu plus de 1,20 M€ par l’État. Via le Département, la commune bénéficie également de la compensation franco-genevoise. « C’est une sorte de redistribution fiscale sur les territoires qui accueillent les frontaliers. Or, Valserhône en compte énormément. De par notre proximité avec Genève, nous sommes d’ailleurs la deuxième commune du Département à en accueillir autant. C’est un incroyable potentiel qui crée une vraie dynamique », explique Régis Petit. À la fois historique et territoriale, la livraison de cette réalisation qui renverra à l’histoire du lieu par sa spécificité architecturale est prévue pour début 2024.


Réseau de chaleur

En termes de vertus environnementales, le bâtiment va bénéficier du chauffage urbain alimenté par l’incinérateur du territoire.


Un bâtiment bioclimatique

Plaine d'Arlod, terrain de Padel ©Chabanne Architecte

La plupart des locaux couverts, notamment les terrains de tennis seront tempérés. C’est l’enveloppe thermique du bâtiment qui favorisera le confort d’été et d’hiver. La conception prend en compte les vents dominants, la disposition des locaux en fonction de leur usage et un fort apport en lumière naturelle.


Parkings

250 places sont prévues pour le public dont 6 pour les personnes à mobilité réduite et 20 % équipées de bornes de recharge, 100 places pour les pratiquants dont 4 PMR et 20 pour les vélos.


Espaces extérieurs

Engazonnement, petites cépées, arbustes, arbres de haute tige… Les plantations seront variées, l’ensemble éclairé par des candélabres.


Sportif et récréatif

Plaine d'Arlod, gradins du rugby ©Chabanne Architecte

La Plaine de jeux comprend deux terrains de rugby gazon synthétiques, 1 600 places en tribune, quatre terrains de tennis extérieurs. Outre les associations sportives, le site accueillera également les établissements scolaires locaux pour leurs activités sportives.


Carole Muet

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Niiwaa : l’oracle virtuel des dirigeants

Richard Lemaire, pdg fondateur de 2IS (Inbound Innovation Solutions), a conçu, avec une poignée de super geeks qu’il pilote depuis la Savoie, un outil d’aide à la décision pour les dirigeants d’entreprise. Niiwaa est possiblement la réplique moderne du génie de la...

LIRE LA SUITE

Innov’Alpes : enfin des anges pour financer les startups

L’assemblée plénière des Savoie Mont Blanc Angels s’est tenue le 24 novembre à La Motte Servolex. L’occasion de faire un tour d’horizon de l’impact économique de ces investisseurs de l’ombre, les business angels. « Il faut de l’humilité pour préjuger de la capacité...

LIRE LA SUITE

Entreprise : respecter les limites planétaires ?

Les Conventions des Entreprises pour le Climat (CEC, l'équivalent de la Convention Citoyenne pour le Climat, mais au niveau entreprise) du bassin lyonnais et des Alpes viennent de dévoiler les noms des 35 premiers dirigeants qui s’engagent à plancher entre février...

LIRE LA SUITE

Publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

ANNONCES LÉGALES WEB

Consultez les annonces légales publiées sur notre site habilitées par la Préfecture >>

VENTES AUX ENCHÈRES

Consultez nos ventes aux enchères immobilières >>

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

3.50€ pour 1 semaine
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS