Le directeur exécutif du 1er groupement outdoor européen a décidé de changer de vie, et de créer une nouvelle société. Dans le sport, toujours.


Le créateur d’Outdoor Sports Valley, et directeur exécutif de la première heure, estime qu’il est temps de partir et de passer la main. Après sept années de travail et d’investissements. Son départ sera effectif le 31 décembre prochain.  »

« Il faut battre le fer pendant qu’il est encore chaud. OSV est à son paroxysme, et il est important de savoir transmettre au bon moment », confie Rémi Forsans.

Créée à Annecy en 2010, l’association – première structure du genre en Europe dans le secteur de l’industrie outdoor – a fait ses preuves. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. L’équipe exécutive composée de 12 personnes dispose d’un budget annuel d’1,3 million d’euros, à 50 % des fonds privés et autant de fonds publics. De quoi lui assurer une certaine autonomie, même si les coupes sombres réalisées dans le budget des collectivités suite à la Réforme territoriale augurent certaines difficultés quant à l’attribution de subventions. Le nombre des entreprises-membres a lui aussi considérablement augmenté, passant de 11 la première année à 400 il y a quelques jours.


Re

Rémi Forsans, à droite, quitte Outdoor Sports Valley. Assemblée générale d’OSV en juin dernier. À gauche, le nouveau président Patrick Giraudon… Copyright : Gilles Reboisson.

 


Un départ anticipé et réfléchi

Cette décision qui avait été largement anticipée fait suite au départ de Jean-Luc Diard, président d’OSV, en juin dernier. Lequel a été remplacé, après six ans de mandat, par Patrick Giraudon, Pdg de la société Nic Impex/Arva.

« Jean-Luc et moi-même avons été des bâtisseurs. Nous avons formé une super équipe , notamment quand il a fallu développer la structure et mettre en place une stratégie. Un vrai pari et une réussite car jamais nous n’aurions imaginé en arriver là », poursuit le directeur d’OSV.

Le temps venu pour Rémi Forsans, 53 ans et entrepreneur dans l’âme, de se consacrer à un projet plus personnel : la création d’une marque de nutrition à destination des sportifs. À nouveau un changement de vie pour ce sportif invétéré, qui reconnait aimer sortir de sa zone de confort et prendre des risques. « En fait, il n’y a rien de plus passionnant que de créer ».

 


Créer une marque de nutrition différenciante

Le concept ? Une marque « lifestyle » qui allie gastronomie (avec des produits 100 % bio), environnement, praticité et innovation. Le tout contenu dans des barres nutritionnelles, tout spécialement élaborées pour les sportifs en fonction de leur physiologie, leur sexe et l’intensité du sport pratiqué. Qui plus est “immergeables“ et dosées au gramme près pour fournir l’apport nécessaire.

Ces produits seront fabriqués en France sous la marque Baouw Organic Nutrition que le futur dirigeant entend commercialiser dans les magasins de sport, mais aussi dans les boutiques bio, les salles de sport et sur Internet. En France, pour commencer, avant de conquérir le monde. Et il se donne les moyens de ses ambitions puisque l’entreprise, qui comptera quatre associés, prévoit de faire une importante levée de fonds d’ici la fin de l’année.


Pour en savoir plus, lire l’interview de Rémi Forsans qui paraitra cette semaine dans le n°43 d’ Eco des Pays de Savoie.


remiforsans

Rémi Forsans, directeur exécutif d’Outdoor Sports Valley (OSV), association basée à Annecy chargée de fédérer les entreprises de l’outdoor. Copyright OSV.