Sport en entreprise : « les baskets, c’est bon pour le chiffre »

Pratiquer une activité sportive au travail favorise l’adhésion, l’esprit d’équipe et permet au salarié de déstresser. Mais entre constat et réalité, il y a un fossé… à combler.

Entre vie professionnelle et vie privée, il est difficile parfois de trouver le temps de pratiquer une activité sportive régulière, alors que d’après les spécialistes 30 minutes d’activité par jour suffisent à « se faire du bien ». Et sont même fortement recommandées pour la santé. Le sport en entreprise apparait donc comme une alternative qui permet d’allier l’utile à l’agréable. Forte de ce constat, la Fédération française d’éducation physique et de gymnastique volontaire (FFEPVG) vient de publier son baromètre sport-santé sur les attentes des Français concernant cette tendance qui décolle.

Alors qu’un Français sur deux pratique une activité sportive pendant sa semaine de travail, 21 % d’entre eux (contre 30 % dans l’étude précédente) apprécieraient de pouvoir pratiquer cette activité « au bureau ». A condition, pour 41 %, qu’elle soit encadrée par un professionnel extérieur à l’entreprise, à savoir un coach sportif.

« Intégrer une offre de pratique régulière sur le lieu d’activité professionnelle ou à proximité permet aux salariés de gagner en mieux-être, améliore le lien social et de fait, contribue à une meilleure santé », explique Françoise Sauvageot, présidente de la FFEPVG.

Et à en croire l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), le sport rendrait plus « intelligent »… ou en tout cas, il améliorerait la santé mentale des salariés en augmentant le goût de vivre en limitant le stress, l’anxiété et la dépression légère, mais aussi en accroissant l’estime de soi et l’équilibre psychologique et émotionnel. Mieux encore, il serait pourvoyeur de valeurs essentielles au bon fonctionnement de l’entreprise : culte de la performance, esprit d’équipe, dépassement de soi…

blank

Productivité à la clé

Et là ne sont pas les seuls bénéfices. Selon une étude menée parallèlement par le Medef, en partenariat avec le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) et AG2R La Mondiale, il semblerait que les salariés qui pratiquent le sport en entreprise augmenteraient de 6 à 14 % leur productivité ! Un bon point pour l’entreprise. Et un moyen efficace aussi dans certaines sociétés de lutter contre les pathologies liées à la sédentarité.

Des salariés en meilleure santé, moins absents et plus productifs… Que demander de plus !

Un décalage entre désirs et  initiatives

Reste la réalité, beaucoup plus prosaïque. Le baromètre 2017de Décathlon Pro, réalisé auprès d’un panel de 1 013 salariés entre le 23 février et le 7 mars 2017, révèle qu’il existe un vrai décalage entre le trop peu d’initiatives prises par les entreprises et le fort désir de sport des salariés. On apprend que seulement 7 % des entreprises incitent leurs employés à pratiquer un sport alors que 78 % des répondants pratiqueraient un sport en entreprise si les conditions étaient réunies. Soit plus de 20 millions de personnes à l’échelle de l’Hexagone. Un vrai potentiel à exploiter !Plusieurs éléments pourraient clairement inciter les non-pratiquants à faire du sport dans le cadre du travail : un lieu dédié (51 %), plus de temps disponible pour pratiquer (42 %) et un lieu pour se changer (40 %). A bon entendeur !

Source : CNOSF Sport et Medef

A propos de l'auteur

1 commentaire

  1. Matthieu Bozon

    Le sport en entreprise c’est bon pour la santé, la productivité et la cohésion. et encore plus lorsque la pratique est accessible à tous !
    NordicWalkin’Lyon, événement de Marche Nordique à Lyon les 7 et 8 octobre propose une offre entreprise https://www.nordicwalkinlyon.com/offre-entreprise/

    Réponse

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.