La Région, qui détient 11 % de parts de marché du tourisme en France, veut mettre en valeur ses sites touristiques emblématiques. Une aide financière de 2 millions d’euros maximum sera allouée à chacun des 25 sites sélectionnés sous réserve de travaux ou de repositionnement de sa stratégie.

Preuve s’il en fallait que la région Auvergne-Rhône-Alpes est un territoire riche à bien des  égards, et porteuse de nombreuses destinations touristiques convoitées. 25 sites touristiques jugés emblématiques ont été ciblés sur l’ensemble du territoire et seront mis en lumière. « Il s’agit de sites d’envergure connus à l’échelle internationale, européenne et nationale, et de sites de proximité de qualité connus ou méritant de l’être à l’échelle nationale ou régionale », explique la Région. Avec l’objectif clairement affiché de faire d’Auvergne-Rhône-Alpes un modèle de performance touristique et d’innovation.

Des site porteurs d’image et de retombées économiques

« Ces projets touristiques et ambitieux seront tout autant des ambassadeurs de la fierté de nos territoires que des références de la qualité du travail entrepris », souligne la Région.

Plus concrètement, ces sites seront identifiés comme tels et “estampillés“. Dans cette logique, ils bénéficieront d’une aide renforcée du Comité régional du tourisme Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme pour développer leurs actions de promotion, de communication et de professionnalisation visant à renforcer leur atouts forts actuels.

Plus encore, et dans la mesure où ils génèrent des retombées économiques significatives, ils recevront un soutien financier, à hauteur de 2 millions d’euros maximum pour ceux qui engageront des travaux de réhabilitation, d’extension, de création ou qui entreprendront un repositionnement de leur stratégie touristique.

Quatre sites identifiés en Savoie et Haute-Savoie

  • Chamonix Mont-Blanc

Montenvers, Brévent, Aiguille du Midi : depuis deux siècles, ces sites ont contribué à la naissance et au développement du tourisme et des activités de montagne. Chamonix-Mont-Blanc est un territoire de référence qui attire, chaque année, plus de deux millions de touristes français et étrangers à la rencontre du toit de l’Europe et d’un massif exceptionnel.

  • Le lac d’Annecy 

Le site du Lac d’Annecy, dont le cadre s’étend du plateau des Glières au Pays d’Alby en passant par la perle du lac, la baie de Talloires, est internationalement reconnu pour la qualité de l’eau de son lac, ses paysages et son offre pléthorique en toute saison : activités outdoor (nautisme, randonnée, vélo…), visites patrimoniales en particulier de la vieille ville avec ses canaux, et sa programmation évènementielle…

  • Le lac du Bourget 

Plus grand lac naturel de France, le lac du Bourget bénéficie d’une stratégie globale d’investissement touristique répartie sur 31 projets, ainsi que d’une stratégie de marque tournée sur le bien-être. Deux projets vont être accompagnés par la Région : les Gorges du Sierroz et la Croix Verte.

  • Les ponts de la Caille

Entre Annecy et Genève, le site spectaculaire des “Ponts de la Caille“ incite à un voyage dans le temps et l’espace avec ses passerelles “pas dans le vide“, qui surplombent les gorges du torrent des Usses. Ses espaces naturels offrent une vue panoramique depuis le pont suspendu Charles Albert.

Site du Montenvers et la Mer de glace à Chamonix ©Patricia Rey

Site du Montenvers et le petit train à crémaillère à Chamonix ©Patricia Rey

Hôtel Refuge du Montenvers ©Patricia Rey

Ont aussi été sélectionnés l’Aventure Michelin, la basilique de Fourrière, la caverne du Pont d’Arc, les caves de la Chartreuse, la chaine des Puys et la faille de la Limagne, le château de Grignan, une cité consacrée à la gastronomie de Valence, la combe d’Arc, le site Le Corbusier à Firminy, le géopark du Beaujolais, le Grand site de l’Aven d’Orgnac, le Lioran, le PAL, le palais idéal du Facteur Cheval, le parc des Oiseaux, le Petit Pays, le Puy-en-Velay, le téléphérique de la Bastille de Grenoble, le train de la Mure, le volcan de Lemptégy et Vulcania.

Quid du tourisme en Auvergne-Rhône-Alpes ?

  • 11 % de parts de marché du tourisme en France, soit la 3e région pour les clientèles françaises et étrangères
  • 178 millions de nuitées touristiques estimées
  • 1,5 milliard d’euros d’investissement
  • 19,7 milliards d’euros de consommation touristique française et étrangère, soit 8 % du PIB et 2e région touristique de France
  • 855 600 lits marchands et 2,1 millions d lits non marchands (comprendre les résidences secondaires)
  • 170 000 emplois dans le tourisme, dont 148 155 emplois salariés
  • 51,80 euros, c’est la dépense moyenne par personne et par jour (contre 62,01 en moyenne nationale) pour la clientèle française