Après une interruption d’une année, Floralies obligent, le salon de la gastronomie revient pour sa 22e édition, du 11 au 15 novembre à Ainterexpo, avec quelque 140 exposants, dont une quarantaine de nouveaux. L’événement se renouvelle pas mal, cette année. Ainsi, il n’y aura pas d’hôte d’honneur, mais un coup de projecteur sur le monde du vin avec un espace dédié de 180 m2, une exposition proposée par Alimentec autour de ses arômes et toujours le trophée des sept ceps, samedi 13 novembre, dont les méthodes d’évaluation évoluent.

Désormais, un jury international d’une dizaine de personnes établira en amont du concours, une notation de référence. Les jurés de ce rendez-vous destiné à mettre en valeur les vins du Bugey, du Jura, des Savoie, des cantons suisses de Genève, Vaud, Valais et Neuchâtel, ainsi que du Val d’Aoste, en Italie, commenceront par décrire un vin de mise en bouche, puis ils compareront leur notation et la référence, ce qui leur permettra de s’étalonner. Ce travail d’analyse sensorielle permettra aux viticulteurs de mieux connaître les caractéristiques de leur production et les attentes des consommateurs.

Le public, lui, pourra découvrir ces mêmes vignobles sur l’espace dédié. Intitulé «Vin du pourtour du Mont Blanc : ballade au pays des sept ceps», il doit promouvoir non seulement l’œnologie, mais l’oenotourisme. A tour de rôle, les artisans pâtissiers, bouchers, charcutiers et boulangers du département proposeront une dégustation thématique de leurs produits en accord avec ces blancs, rouges et rosés, tranquilles, pétillants, secs ou liquoreux. Le produit de la vente de ces délicieux breuvages sera reversé, de surcroît, au bénéfice de la lutte contre le cancer.

L’exposition d’Alimentec s’apparente pour sa part, à un parcours olfactif parmi 12 installations représentant l’une des 12 familles aromatiques : fleurs blanches, agrumes, miel, fruits secs, sous-bois, épices… Des lutrins disposés sur chaque fût communiquent aux visiteurs des informations sur l’origine et la description des arômes et sur les vins qui peuvent en contenir.

Autre nouveauté, un espace de dégustation et de découverte des produits sera mis à la disposition des visiteurs dans le hall A. Les gourmands pourront y partager à toute heure, les spécialités chaudes et froides, proposées à l’assiette par un certain nombre de producteurs présents sur le salon : fromages frais, viandes grillées, viennoiseries, crêpes, tartes salées ou sucrées…

Les rendez-vous traditionnels n’ont pas été oubliés pour autant. Et l’on retrouvera sur leurs stands respectifs, les artisans boulangers et bouchers, avec des concours, des démonstrations diverses et variées, ainsi que des dégustations.