La Banque cantonale de Genève (BCGE) présente des résultats contrastés au premier semestre, qui s’expliquent, entre autres, par des investissements technologiques, sécuritaires et réglementaires.


La banque  a enregistré un retrait de 5,6% de son bénéfice à 42,7 millions de francs au premier semestre 2016. Quant au résultat opérationnel, il s’est contracté de 12,3 % à 53,4 millions. «Le résultat opérationnel se maintient à un niveau élevé malgré les taux négatifs, la baisse des prix des matières premières et une conjoncture boursière difficile» estime l’établissement dans un communiqué.


Charges en hausse

Les produits d’exploitation ont baissé de 2,9 % à 169,3 millions de francs. Dans le même temps, les charges d’exploitation ont progressé de 3,5 % à 109 millions de francs sous l’influence de nouvelles activités commerciales et d’une industrie en forte mutation. La banque a notamment dû consentir des adaptations technologiques importantes (investissement dans l’informatisation et la digitalisation bancaires, coûts de sécurité en matière de prévention des risques, dépenses liées aux réglementations nouvelles en matière financière et fiscale). Durant la période, la BCGE a créé 17 nouveaux postes amenant les effectifs à 737 collaborateurs (équivalent temps plein).

 » Le résultat opérationnel se maintient à un niveau élevé malgré les taux négatifs, la baisse des prix des matières premières et une conjoncture boursière difficile. »

La BCGE reste le partenaire principal des entreprises genevoises : elle a octroyé plus de 1,14 milliard de francs de crédits supplémentaires aux entreprises et aux particuliers en trois ans : les créances hypothécaires ont ainsi franchi le cap des 10 milliards, en progression de 2 %. L’établissement compte désormais 18 458 entreprises, clients-partenaires.


Accélérer l’expansion

Au cours du 1er semestre 2016, les fonds gérés et administrés ont progressé de 3,6% pour atteindre 22,5 milliards de francs. Les fonds de la clientèle institutionnelle ont augmenté de 6,4 % à 10 milliards de francs. Les fonds gérés et administrés de la clientèle privée s’élèvent à 12,5 milliards de francs.
La banque a pour objectif d’accélérer son expansion commerciale en dépit d’un contexte financier national et international incertain. Elle entend notamment accentuer le développement de ses affaires moins consommatrices de fonds propres (private banking, asset management, fonds, fusions-acquisitions, conseils en ingénierie financière). Pour l’ensemble de l’exercice 2016, elle table sur un niveau de rentabilité opérationnelle proche de celui de 2015.

Le groupe BCGE compte 22 agences à Genève et exerce certains de ses métiers à Lausanne, Zurich, Lyon, Annecy, Paris, Dubaï et Hong Kong.

Par Françoise Lafuma.


Crédit photo : Google images.