Bugey Sud définit ses enjeux

par | 10 Juin 2021

La communauté de communes entreprend l’élaboration de son projet de territoire. Ce qui nécessite une réflexion collective et prospective pour choisir le meilleur scénario de développement pour les 10 ans qui viennent. Il se concrétisera par un programme d’actions locales.

Bugey Sud se lance dans l’élaboration d’un nouveau projet de territoire. Un séminaire sur l’état des lieux et le partage de cette initiative se sont tenus mercredi 2 juin sur la commune de Culoz. Cette démarche stratégique exprimera la vision de l’ensemble des forces vives locales. Ce projet de territoire s’inscrit dans le cadre des contrats de relance et de transition écologique (CRTE) proposés aux collectivités territoriales par le Gouvernement pour accélérer la relance et accompagner les mutations écologiques, démographique, numérique et économique dans les territoires. Un protocole en ce sens devra être signé à l’été. « Ce document sera évolutif et pourra être amendé par avenant pour intégrer les nouvelles actions qui découleront du projet de territoire. Le calendrier d’élaboration a été ajusté afin d’être en phase avec le CRTE. Je remercie les services de l’État et l’Agence nationale de la cohésion des territoires pour l’accompagnement financier à hauteur de 20 000 € obtenus pour l’élaboration de ce document », commente Pauline Godet, présidente de la Communauté de communes Bugey Sud.

« Pour nous accompagner dans l’élaboration du projet de territoire, nous avons retenu le cabinet Newdeal, convaincus par les compétences et les nombreuses références en matière de projets de territoire, tels ceux d’Annecy, du Grand Lac, de la Métropole de Grenoble ou le Grésivaudan, que nous avons souvent cités comme références. Nous avons également été convaincus par la méthodologie proposée qui allie pragmatisme et concertation », précise Pauline Godet.

Cohérent et ambitieux

À cause du contexte sanitaire, une nouvelle méthode de travail a été mise en place. « Nous avons souhaité qu’elle aille dans le sens de plus de transparence, de pédagogie, de communication et de concertation. Sur le projet de territoire, nous avons entendu vos attentes, vos besoins, notamment votre impatience à sa réalisation. Après une année particulière, il est lancé et nous allons travailler ensemble pour une concrétisation rapide. Aujourd’hui, nous sommes là dans une première étape d’un travail collaboratif de dix mois. Ce projet de territoire, je souhaite qu’il soit cohérent, ambitieux, concerté et respectueux des communes, des ressources et des habitants », ajoute la présidente, en harmonie avec Franck André-Masse, vice-président en charge de l’élaboration du projet de territoire.


Partager une culture commune

Le travail élaboré en amont de ce grand rendez-vous a débuté en septembre. Le souhait a de nouveau été émis de faire de la conférence des maires une véritable instance décisionnaire. Pour cette première réunion, un “balayage” était réalisé sur la tertiarisation de l’économie et la prise de pouvoir des villes sur les territoires. Mais, la grande partie de la présentation était consacrée au portrait du territoire nourri d’un certain nombre de grands indicateurs. Il s’agissait de partager une culture commune du territoire avec un certain nombre de grandes dynamiques : évolution de la population, emploi, social, environnement, etc. Des études chiffrées qui attirent l’attention sur les questions de l’habitat. Par ailleurs, un sondage téléphonique va être effectué auprès de la population. Le second séminaire, qui aura lieu le 10 juillet, représentera une phase d’écoute et de prises de parole.


Carole Muet

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Publicité

Pin It on Pinterest