Le 15 décembre, le pôle de l’image animée et des industries créatives, célèbrera une décennie d’actions et d’événements pour une filière en pleine action. Avec les Papeteries Image Factory, il s’est doté d’un lieu fédérateur.

Organisateur du Festival international du film et du Mifa, son marché, Citia, le pôle image dédié aux industries créatives, fêtera ses dix ans le 15 décembre. Pour célébrer cet anniversaire avec le public annécien, il propose, à compter du 11 décembre, une semaine animée, ponctuée par une projection en avant-première mondiale, (Sahara, qui raconte les aventures extravagantes d’Ajar le serpent, et de Pitt le scorpion), de courts-métrages pour enfants ou encore des courts-métrages humoristiques. Un programme complet est à retrouver sur le site internet de Citia.

Une politique ambitieuse

A cette occasion, Citia mettra aussi un coup de projecteur sur toute une filière composée d’entreprises en plein essor, de start-up innovantes, et de projets en gestation, émanant souvent d’indépendants, ou de jeunes encore en formation. «L’aspect formation est essentiel dans notre projet», a ainsi rappelé, Patrick Eveno, directeur général de Citia, en présentant les événements à venir, lors de la rentrée de la filière, en octobre dernier.

En effet, Citia conduit une politique ambitieuse sur le territoire et à l’international, menant pleinement ses trois missions : la culture, l’économie, la formation et la recherche. L’idée est de promouvoir l’animation auprès d’un large public et de développer un pôle économique local rassemblant les industries créatives sous une même bannière. Pour appuyer cette stratégie, Citia, s’est dotée, il y a près de deux ans, d’un lieu fédérateur: les Papeteries Image Factory. L’endroit rassemble aujourd’hui 38 entreprises et compte 150 emplois, sur le site emblématique de l’ancienne usine Aussedat-Rey, à Cran Gevrier. Il devrait accueillir quelque 170 à 180 emplois au printemps, car certaines sociétés, à l’image de Caribara Production, connaissent une forte croissance.

Croiser les compétences

Les Papeteries sont surtout le lieu de rencontres, de matinales thématiques et d’événements réunissant nombre d’acteurs de l’image comme des autres filières d’excellence de la Haute- Savoie (Sports outdoor, tourisme, industrie…). Un centre de ressources, une pépinière, un espace de co-working font se croiser tous les publics, y compris les plus jeunes, lors des séances de codage informatique qui leur sont réservées, sous la houlette de l’association Coder Dojo.

Un hôtel d’entreprises propose des bureaux en location, mais elles peuvent aussi y acquérir des locaux. Enfin, la Résidence des Pixels, financée par des bailleurs sociaux, compte 28 logements pour les salariés, les stagiaires et les apprentis de la filière. Bientôt, un restaurant complètera l’offre de services et de prestations. En attendant, l’espace central baptisé «Rue des Papeteries» a pour mission de favoriser la convivialité, et d’y déployer l’animation.

Selon son observatoire, la filière de l’image animée et des industries créatives de Haute-Savoie se positionne au second rang derrière le Rhône, avec plus de deux entreprises sur trois installées sur le bassin annécien Au dernier recensement, elle comptait 310 entreprises, 1260 collaborateurs (équivalent temps plein) et affichait un chiffre d’affaires de 119 M€.