L’entreprise de décolletage de Scionzier est reprise par Bruno Christien, soutenu par Rhône-Alpes PME.


Par Patricia Rey


Faute d’héritier, Dépéry Dufour a quitté le giron familial le 7 juillet, rachetée par Bruno Christien. Ce dernier a dirigé pendant quatre ans Décolletage Genet dans le Jura, dont il a cédé les parts à son associé fin 2015. Propriétaire majoritaire, il reprend l’entreprise aux côtés de la société de capital-investissement Rhône-Alpes PME qui a investi 650 000 euros en fonds propres, via le fonds Rhône-Alpes entrepreneurs 4.

21,4 M€ de chiffre d’affaires

Fondée en 1920 à Scionzier dans la vallée de l’Arve, Dépéry Dufour est spécialisée dans le négoce de métaux (barres d’acier, inox, aluminium…), outillages et lubrifiants pour l’industrie du décolletage. À la tête de 23 salariés, la PME affiche un chiffre d’affaires de 21,4 M€ en 2015 (1 M€ de résultat net). « Trois générations ont chacune, tour à tour, apporté une pierre à l’édifice et fait progresser l’entreprise… Après un mois de transmission, de vie en commun, je peux vous confirmer que Bruno Christien est vraiment la bonne personne pour continuer et faire vivre notre entreprise », a déclaré Jean-Max Dufour, l’ex-président du directoire, dans un communiqué de presse. Pour le nouveau dirigeant, le développement de Dépéry Dufour passera par la diversification de l’offre en France. D’ores et déjà, il mise sur la commercialisation de produits à forte valeur ajoutée à destination des industries de pointe comme le médical ou encore l’aéronautique. Bruno Christien, qui ne cache pas ses ambitions, n’exclut pas une opération de croissance externe.

produits Dépéry Dufour