Festivals : Pérouges en fer de lance

par | 27 Avr 2022

Sting, Kiss, Deep Purple… le Printemps de Pérouges, bâti sur un modèle économique indépendant, fête son quart de siècle avec des têtes d’affiche mondiales.

On peut ne jamais avoir entendu une seule note du groupe Kiss, tout en en ayant connaissance, grâce aux incontournables pochettes de disques ou le bassiste tire sa langue. Une langue longue et bien rose. Le Printemps de Pérouges, festival de musiques éclectiques dirigé par trois soeurs, a lui aussi tiré la langue en 2020, une année blanche, consécutive à la pandémie de Covid- 19, mais a su se remettre en selle dans son écrin de verdure du Polo Club de Saint-Vulbas pour préparer en 2022 sa 25e édition.

« 100 % indépendant et 200 % associatif », comme le veut la tradition, il continue à se battre pour faire face aux géants de l’Entertainment.

« 100 % indépendant et 200 % associatif », comme le veut la tradition, il continue à se battre pour faire face aux géants de l’Entertainment. « Avec mes deux soeurs, nous développons un modèle économique qui, lors de la création du festival, il y a 25 ans, était avant-gardiste. Nous avions pris l’option de bâtir notre événement sur des fonds privés. Aujourd’hui 150 entreprises travaillent avec nous en partenariat, parrainage ou mécénat », explique Marie Rigaud, directrice- fondatrice du Printemps de Pérouges.

Le pari est toujours un peu risqué quand on attend 60 000 spectateurs et que l’on gère un budget prévisionnel de 4 M€, mais le festival a eu le temps, en un quart de siècle, de renforcer ses fondations. La preuve, alors qu’en septembre 2021, les restrictions sanitaires battent toujours leur plein, les organisatrices délocalisent le rendez-vous dans le jardin du château de Chazey pour continuer leur mission culturelle.

Toutes les grandes têtes d’affiche censées marquer l’édition anniversaire étant reprogrammées à 2022, les emblématiques KISS feront enfin halte dans la plaine de l’Ain pour l’une des trois dates françaises marquant leur tournée d’adieu.

Métal rock toujours, les archi-célèbres Deep Purple viendront jouer leur hymne rock, “Smoke on the Water”, titre sur lequel chaque gamin qui s’essaye à la guitare joue jusqu’à plus soif. Autre date très attendue, celle du chanteur de Police, Sting, qui revisitera en version rock ses plus belles chansons, de Roxane à Demolition Man. Côté Hexagone, Francis Cabrel alternera les tubes (Je l’aime à mourir, Corrida…) et les nouvelles chansons aux couleurs country-folk. Dans un autre registre, la chanteuse Eva, fière de son NRJ Music Awards et le crooner TAYC viendront distiller leur R & B moderne, tandis que la voix grave du poète-slameur Grand Corps Malade et celle du chanteur à textes Vianney cloront cette édition.

Reste à savoir si le public, avec tous les revirements suscités par la crise à sanitaire, conjugués au conflit en Ukraine, sera présent. Marie Rigaud se veut optimiste : « Avec déjà 35 000 réservations sur les 60 000, on a de bonnes raisons d’y croire. Mais il est vrai aussi qu’on ressent comme une sorte de méfiance avec un retour possible des annulations. Les gens attendront les derniers jours pour réserver. Pour avoir vécu l’expérience des remboursements de tickets, cela n’a rien de bien, ni pour nous ni pour les spectateurs ». Comme on dit, chat échaudé…

400 : c’est le nombre de bénévoles qui participent de près ou de loin à l’organisation du festival.

Les Musicales, Cuivres en Dombes, À la folie…

Les festivals et autres événements culturels ne manquent pas l’été dans l’Ain. En voici une sélection. Certes le Printemps de Pérouges est le festival aindinois qui rassemble le plus de spectateurs (60 000), mais il ne doit pas faire oublier le flot d’autres événements culturels qui jalonnent le département l’été.

Les Musicales qui se déroulent au Parc des Oiseaux sur un site éphémère installé spécialement pour l’événement et qui donne une vue imprenable sur l’étang du Parc est à voir. La programmation cette année du 30 août au 11 septembre vaut le détour. Zaz, Christophe Mae, Bernard Lavilliers, Sylvie Vartan et d’autres tout aussi connus sont de la partie.

Les festivals et autres événements culturels ne manquent pas l’été dans l’Ain.

Du 16 juillet au 27 août 2022, le monastère royal de Brou et la ville de Bourg-en-Bresse quant à eux s’unissent pour une 13e édition du festival “A la folie” qui met une fois encore à l’honneur l’éclectisme musical. Pauline Croze et les Butt shakers, entre autres, sont des artistes qui tiennent la scène.

Autre événement, le festival “EnGrangeons la Musique” – itinérant entre Ain et Nord-Isère – donne rendez-vous à Serrières-de- Briord du vendredi 3 au dimanche 5 juin pour écouter Rhoda Scott, The Two, Ladaniva, Les Chanteurs D’oseaux, Projet Schinéar, Marion Roch ou Un Air De Swing.

Enfin, le 26e festival “Cuivres en Dombes” qui a lieu du 7 au 30 juillet 2022 animera le territoire avec des concerts accessibles, dans tous les châteaux, les hauts lieux du patrimoine et les villages de ce Pays de l’Ain entre Lyon et Bourg-en-Bresse, à deux pas du Beaujolais et du Val de Saône. Au programme, 6 concerts en soirée, avec des formations et des artistes célèbres sur les scènes internationales, venus de République tchèque, d’Allemagne ou d’Italie…

Du château de Varax à la Maison forte de Villon à Villeneuve, des Domaine des Batières à Marlieux aux halles de Châtillon-sur-Chalaronne ou au Château du Montellier, le choix des lieux contribue à la couleur inimitable du festival, tous liés à l’histoire et au patrimoine dombiste, et, pour certains, ouverts exceptionnellement pour ces concerts. Bref, de quoi se divertir tout l’été dans le département…


Éliséo Mucciante

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Entreprise : respecter les limites planétaires ?

Les Conventions des Entreprises pour le Climat (CEC, l'équivalent de la Convention Citoyenne pour le Climat, mais au niveau entreprise) du bassin lyonnais et des Alpes viennent de dévoiler les noms des 35 premiers dirigeants qui s’engagent à plancher entre février...

LIRE LA SUITE

Édito | Allez, la France !

Je n’ai pas regardé France-Australie, le premier match des Bleus dans la Coupe du monde au Qatar. Je n’ai pas boycotté ; simplement, j’étais pris ce soir-là. Et, pour être honnête, je ne sais pas encore si je regarderai les suivants. Entre la neige tombée sur les...

LIRE LA SUITE

Publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

ANNONCES LÉGALES WEB

Consultez les annonces légales publiées sur notre site habilitées par la Préfecture >>

VENTES AUX ENCHÈRES

Consultez nos ventes aux enchères immobilières >>

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

3.50€ pour 1 semaine
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS