Officiellement lancée le 9 juillet, French Glisse a pour but d’harmoniser les tenues vestimentaires hors compétition des sportifs de bobsleigh, skeleton et luge (BSL) afin de promouvoir ces disciplines et de développer une image de marque globale.

Le projet French Glisse est né de l’initiative de Dorian Hauterville, pousseur numéro un de l’équipe France de bobsleigh, qui a souhaité harmoniser ses tenues sportives hors compétition. Il sollicite alors son réseau de partenaires officiels et décide très vite d’y associer les autres sportifs du BSL français (bobsleigh, skeleton et luge) également concernés par ce projet. Il compte, à ce jour, une dizaine d’athlètes en bonne voie pour Pékin 2022.

Une gamme textile lifestyle dès cet été

Dès juillet 2020, les amateurs de sports de glisse pourront découvrir une gamme lifestyle (t-shirts, sweats à capuche, coupe-vent, casquettes) destinée aux athlètes mais également accessible au grand public via une boutique en ligne qui verra bientôt le jour. Cette gamme fabriquée par deux des partenaires officiels de Dorian Hauterville (elle est conçue par l’agence Sool Design Sport et produite par Vestiaire Officiel) affichera une sélection de produits été et hiver, que les sportifs porteront pendant les entraînements ou pour des sollicitations individuelles.

French Glisse intervient exclusivement sur la partie textile lifestyle et ne se revendique pas comme un équipementier. Son objectif premier, au travers de ces tenues vestimentaires, est d’entretenir et développer une image de marque globale pour ces disciplines de glisse. Chaque athlète du BSL sera libre d’afficher ou non ses partenaires sur ses tenues.

Une collaboration en devenir avec La Plagne

Outre cette gamme de vêtements, French Glisse réfléchit déjà à d’autres projets. Les athlètes et leurs partenaires sont en discussion avec la station de La Plagne qui abrite la seule piste de bobsleigh en France. L’idée est de communiquer sur les sports BSL en profitant de la notoriété des athlètes et de la station, en vue de démocratiser la pratique de ces sports de glisse qui peinent à se faire connaître, de fédérer une vraie communauté, et pourquoi pas de susciter des vocations.