Interreg : 20 millions d’euros pour les trois plans franco-italiens

par | 11 Juil 2017

Suite au 3e appel à projets clos en mars 2017, les trois plans franco-italiens déposés, associant des partenaires haut-savoyards, ont été retenus et seront financés à hauteur de 20 millions d’euros.

Bonne nouvelle pour la Haute-Savoie ! Les trois plans franco-italiens, qui figuraient dans le programme Interreg et associaient des partenaires du département, ont été retenus et seront financés par des fonds européens. Ainsi en a décidé le comité de suivi Alcotra (*), qui s’est réuni pour la 4e fois, le 5 juillet dernier, à Digne-les-Bains.

Mission : cofinancer des projets transfrontaliers

Ce programme Interreg, doté d’une enveloppe Feder (Fonds européen de développement régional) d’environ 200 millions d’euros, a pour mission – rappelons-le – de favoriser les échanges franco-italiens via le cofinancement de projets transfrontaliers s’inscrivant dans sa stratégie. Quatre axes ont été définis : innovation appliquée, environnement mieux maitrisé, activité du territoire, inclusion sociale et citoyenneté européenne.

Trois plans axés tourisme et montagne

Ces trois plans intégrés portés par Jean-Marc Peillex, vice-président du département de la Haute-Savoie délégué au tourisme et à la montagne et aussi le maire de Saint-Gervais, mobiliseront 20 millions d’euros de fonds européen sur le territoire Alcotra 2014-2020.

À date, il faut savoir que 3 plans intégrés et 23 projets concernant la Haute-Savoie ont été entérinés dans le cadre de ce programme européen, soit une enveloppe globale estimée à 55 millions d’euros (dont 20 M€ pour les plans intégrés).

blank

Jean-Marc Peillex, vice-président du département de la Haute-Savoie, aux côtés des autres membres du comité de suivi Alcotra 2014-2020, réunis le 5 juillet à Digne-les-Bains © Dep 74

 

Ces trois plans intégrés thématiques ou territoriaux sont :

1/ PARCOURS – un programme, une identité, des parcours partagés (Piter, Plan intégré territoriaux)

Cordonné par le département  de la Haute-Savoie, ce projet vise à permettre une réappropriation du territoire par le habitants, notamment le jeunes, et la valorisation du patrimoine naturel et culturel unique sur les trois versants français, italien et suisse du mont Blanc. L’objectif vise la mise en place de différents parcours naturel, culturel, touristique et civiques autour du mont-Blanc. Dans cette logique, seront valorisés les site naturels et patrimoniaux à l’instar des réserves et sites naturels du territoire, le château de Bonneville, la Maison forte de la Frasse, le château Sarriod de la Tour en vallée d’Aoste… Parallèlement, des parcours d’itinérance seront développés mais aussi des parcours professionnels et civiques. Avec dans l’idée de faire appel à des jeunes pour les aider à trouver des voies d’insertion sociale et professionnelle sur le territoire. Les subventions Feder alloués à ce projet s’élèvent à 6,7 M€. Sont concernées, côté français, quatre communautés de communes que sont la vallée de Chamonix Mont-Blanc, le Pays du Mont-Blanc, Cluses, Arve et montagne et Faucigny-Glières.

2/ PACE (Pitem, Plan intégré thématique)

Ce projet vise à conserver, protéger, favoriser et développer la patrimoine naturel et culturel pour, in fine, accroitre l’attractivité et le tourisme durable sur le territoire. À savoir la promotion du patrimoine matériel et immatériel comme vecteur de développement économique. Parmi les partenaires français concernés, figurent la Savoie et la Haute-Savoie… cette dernière pourra englober des modalités de sauvegarde des ponts historiques et patrimoniaux du territoire. 5,7 M€ sont alloués à ce projet.

3/ BIODIVALP (Pitem, Plan intégré thématique)

Là, il est question de protéger et valoriser la biodiversité et les écosystèmes alpins à l’aide d’un partenariat et d’un réseau de connectivités écologiques transfrontaliers. Les enjeux majeurs consistent à endiguer l’érosion des écosystèmes et des espèces protégés, et par là-même à renforcer l’attractivité du territoire. Ce projet, qui s’est vu allouer 7,6 M€, présente une vraie originalité puisqu’il existe une volonté de structuration, au niveau transfrontalier, d’une gouvernance intégrée. Le seul partenaire haut-savoyard est Asters.

L’église de Saint Gervais Mont-Blanc a reçu des subventions dans le cadre du programme Interreg pour sa restauration, qui a duré 18 mois.

(*) Alcotra englobe les territoires français et italiens du Mont-Blanc à la Méditerranée, à savoir Rhône-Alpes/Paca, Vallée d’Aoste/Piémont/Ligurie.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Publicité

Pin It on Pinterest