Selon la dernière note de conjoncture de la Banque de France, qui revient sur le mois de mars 2010, « l’industrie rhônalpine continue d’enregistrer une croissance faible mais régulière de son activité depuis l’été 2009. Les volumes de production sont en progression dans la plupart des secteurs ». Seul l’alimentaire voit ses volumes se stabiliser. Car même dans l’automobile, la hausse serait « particulièrement sensible ». Mais pour cette dernière, la hausse notable de la demande enregistrée en ce mois de mars ne suffit pas à garnir les carnets de commandes de manière satisfaisante, tandis qu’ailleurs, ils se rapprochent de la normale. De même, « les stocks de produits finis sont stables et se trouvent à un niveau jugé normal dans la quasi-totalité des secteurs ». Enfin, le taux d’utilisation des capacités de production poursuit son augmentation. Mais progressant à un rythme très lent, il reste nettement inférieur à la moyenne régionale de longue période.