Après le confinement, l’entreprise familiale au savoir-faire reconnu ne manque pas de ressources pour rebooster les ventes. Après des semaines particulières, le Groupe qui compte 49 000 fans sur Facebook revient en se renouvelant avec force d’innovation.

Avec la crise sanitaire, le Groupe Pierre Martinet a maintenu et maîtrisé son activité. « L’implication de nos salariés, la fiabilité de nos transporteurs et de nos fournisseurs partenaires ont permis d’être au front tous les jours » argumente Pierre Martinet, le PdG fondateur du Groupe.

Pendant le confinement, l’impact sur les absences liées au Coronavirus aura été plutôt faible pour le Groupe. Les principaux motifs étaient d’ordre médical (personne à risque) et les gardes d’enfants. « Un constat qui est en phase avec les indicateurs de la FICT (Filière des Charcutiers Traiteurs). Si le télétravail a été fortement développé pour tous les postes possibles, tous nos ateliers de production ont fonctionné » détaille Pierre Martinet.

Un investissement de poids pour une extension d’envergure

En terme d’investissements, l’agrandissement du site de Saint-Quentin-Fallavier a été maintenu. Il s’agit du siège social où a débuté la success-story. À hauteur de 15 M€, cette extension de 4 500 m2 permettra d’augmenter les capacités de production. Elle comprendra des bureaux, un nouvel espace de stockage, sans oublier les équipements industriels.

Toutefois, certains travaux ont dû être décalés. Le traiteur leader qui se raconte dans « Intraitable », livre disponible depuis le 20 février dernier, précise que la nouvelle logistique devrait être opérationnelle en septembre prochain.

À cela précisons que plusieurs lancements de produits étaient prévus en avril. Crise sanitaire obligeant, ces découvertes gourmandes ont été reportées au mois de mai. « Nous avons aussi adapté notre plan média : TV, affichage et Digital, qui va nous permettre de déployer notre nouvelle plateforme de communication » ajoute Pierre Martinet.

En prendre de la graine

Depuis 1968, Pierre Martinet veille aux évolutions des tendances alimentaires des Français. Dans son atelier, le traiteur inspiré de ses voyages met son savoir-faire comme sa passion au service de nouvelles recettes. Ainsi, au déconfinement, il a pu lancer quatre nouvelles salades. La gamme “Evasion” s’agrandit avec Hindi et Helios autour des saveurs indiennes pour l’une, et grecques pour la seconde. Quant à la gamme “Végétal”, elle compte désormais avec “Veggie”. Des produits qui viennent s’ajouter aux 77 000 tonnes de salades traiteur, 2 400 tonnes de pâtisseries salées, et 400 tonnes de charcuterie produites annuellement.

Authenticité et créativité

En 2019 l’ensemble du Groupe Pierre Martinet a réalisé 178 M€ de chiffres d’affaires, et emploie 710 personnes réparties sur les 5 ateliers de productions. Il connaît un développement supérieur au reste du marché traiteur, grâce à une dynamique d’innovation constante. Mais pas que. Le Groupe s’est adapté aux nouvelles tendances de consommation comme le végétal et le bio, ainsi qu’un développement des exportations.

Par ailleurs, rappelons que le Groupe est engagé dans une démarche de responsabilité sociétale et environnementale. Cela se traduit par des partenariats avec des éleveurs et agriculteurs. Plus précisément pour le site Louis Lemoine, ce qui permet l’arrosage des champs avec 100 % des eaux recyclés ou l’alimentation animale avec les épluchures de légumes. La réduction des emballages fait également partie des engagements du Groupe.


Par Carole Muet