LinkLab, un signal pour la ville de demain

par | 16 Avr 2021

Une bonne année de travaux est encore nécessaire pour que le LinkLab accueille ses premières entreprises dans le quartier de La Cassine à Chambéry. Ce programme tertiaire bioclimatique est un condensé d’innovations technologiques et fonctionnelles.

Alors que la digitalisation a profondément changé nos manières de travailler, le programme apporte une réponse architecturale à la fois fonctionnelle, innovante et flexible. Il a été conçu pour recevoir les meilleurs usages de la technologie ; le choix de mobiliers et d’outils connectés optimisera l’ergonomie et le confort

Une figure de proue

La construction de ce pôle multi-usages de locaux et services partagés dédié au développement des jeunes sociétés innovantes, a débuté en avril 2020. Une dizaine d’entreprises représentant environ 40 compagnons sont mobilisées sur ce chantier qui progresse rapidement grâce à la mise en œuvre de nombreux éléments comme les murs et les escaliers préfabriqués en atelier.

Le programme qui devrait être livré à l’été 2022 sera le plus haut (six niveaux) du quartier en devenir de La Cassine à Chambéry. Il se caractérise également par sa densité : les deux bâtiments représentent une surface construite de 10 000 mètres carrés sur un terrain de 3 500 mètres carrés. Ce parti pris vise à optimiser le foncier et à souligner la continuité urbaine.

Positionné à l’entrée de la zone d’aménagement concertée, LinkLab s’affiche un peu comme une figure de proue, aisément reconnaissable à ses formes géométriques fluides, toutes en rondeur. Les parements métalliques qui viendront dessiner des strates accompagneront les volumes. Traitées comme des espaces à vivre et accessibles, des terrasses généreuses mêlant bois et végétaux offriront un lien direct avec le paysage et les montagnes alentour. Un jardin potager et un restaurant sont également prévus en toiture.

Des espaces et usages évolutifs

À l’intérieur, l’agence Patriarche qui intervient comme promoteur et concepteur mise sur des espaces décloisonnés et multiples. Bureaux connectés, espace de coworking, lieux de rencontre formels ou informels, amphithéâtre, auditorium, salles de conférences…

Cette mixité répond à l’émergence de pratiques hybrides et essaie d’anticiper les besoins de demain. L’intelligence intégrée dans le bâtiment permettra de gérer les ouvertures, l’éclairage, la climatisation, la réservation des salles, le nettoyage, les opérations de maintenance, etc.

LinkLab représente un investissement de l’ordre de 30 millions d’euros porté par Groupama Rhône-Alpes Auvergne. « Dans le cadre de notre métier d’assurance, la réglementation nous impose des réserves mobilières et immobilières. Pour nos investissements immobiliers, nous faisons le choix d’investir dans les territoires et en particulier en Savoie », indique Thierry Perrier-Gustin, responsable institutionnel et partenariats en Savoie.

Convaincu du potentiel du site de La Cassine, l’assureur mutualiste a prévu de louer les espaces dont il restera propriétaire pour des activités tertiaires, de services et, en rez-de-chaussée, des commerces. Outre LinkLab, il investit 7,5 millions d’euros dans l’achat des 3200 mètres carrés de l’aile ouest du bâtiment SuperNova à Savoie Technolac. Un programme également conçu par Patriarche.

Le LInklab se caractérise par la fluidité de son architecture.
Les espaces du Linklab sont conçus pour être évolutifs.

Sophie Boutrelle

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Les terrasses sans enthousiasme

Pour les professionnels de la restauration, l’échéance du 19 mai pose davantage de questions qu’elle n’apporte de solutions. Le calendrier de déconfinement présenté par Emmanuel Macron le 28 avril n’est pas le...

Lire la suite

Publicité

Pin It on Pinterest