Si la crise l’affecte, il n’y a pas de crise spécifique à l’immobilier d’entreprise. « Il n’y a pas de sur-offre dans la région lyonnaise comme dans l’Ain. Le marché est sain, l’écoulement reste bon et la valeur stable, affirme Gilles Orset-Prellet, directeur de l’agence Ofys, conseil en immobilier d’entreprise. Si ralentissement il y a, il est léger. Le tertiaire est davantage en retrait que l’industrie, mais celui-ci pâtit peut-être d’une petite pénurie de locaux neufs. L’immobilier d’entreprise s’aborde de plus en plus en coût au poste de travail, plutôt qu’en prix au mètre carré. Vu sous cet angle, il est souvent plus intéressant d’investir dans des locaux neufs que de louer ou d’acheter des locaux anciens. C’est une question de fonctionnalités, de maintenance et d’énergie. »