Le groupe L’Oréal a finalisé, début novembre, l’acquisition de la société des thermes de Saint-Gervais et de la licence de marque de cosmétiques Saint-Gervais Mont Blanc.


Voilà qui est fait. Après plusieurs mois de tractation, le rachat est désormais effectif. Le leader mondial des cosmétiques avait remis, courant juillet, une offre ferme d’acquisition au groupe Rivadis, et obtenu le 3 août suivant l’accord de la mairie de Saint-Gervais, propriétaire des thermes et de la marque (cf. Éco des Pays de Savoie du 28 octobre).

« Les produits Saint-Gervais Mont Blanc contiennent de l’eau 100 % thermale du mont Blanc, des extraits de plantes alpines et couvrent tous le besoins du visage et du corps en matière de soins et de protection », rappelle le groupe dans un communiqué.

 

Assurer le développement de la marque à l’international

Une première pour le groupe qui se lance dans la cure thermale… bien qu’il soit déjà présent dans le secteur des cosmétiques avec les produits La Roche-Posay et Vichy. Cet accord conclu, il aura à gérer les thermes, créés en 1807, pour le reste de la durée de concession jusqu’au 31 décembre 2031. Cet établissement accueille, chaque année, plus de 2 000 curistes et aussi une clientèle adepte d’activités de thermoludisme et de soins à base d’eau thermale. Si les thermes sont en bonne santé, cette vente au leader mondial de la cosmétique constitue une formidable opportunité pour la ville.

« C’est une grande fierté pour Saint-Gervais. Cette opération va accroître la notoriété des activités thermales de la Ville », se félicite son maire, Jean-Marc Peillex, qui ne cache pas son enthousiasme à l’idée que « les produits cosmétiques Saint-Gervais Mont Blanc bénéficient de la force de frappe du groupe et soient distribués à l’avenir dans le monde entier ».

L’édile a d’ailleurs obtenu de L’Oréal de nouvelles redevances sur le chiffre d’affaires de la marque Saint-Gervais Mont Blanc.

 

 

Pour L’Oréal, cette acquisition va lui permettre de relancer la marque de cosmétiques (2,9 M€ de CA en 2015), la seule sur le marché 100 % à base d’eau thermale. Avec pour objectif d’obtenir une visibilité mondiale dans un délai de dix ans. Son autre mission : faire des cures une véritable expérience de bien-être.

Côté investissements, le groupe a défini un plan de quatre millions d’euros sur deux ans pour la modernisation des thermes. Parmi les travaux à réaliser figurent la rénovation du bâtiment (qui par conséquent sera restructuré) et des espaces de soins pour les curistes, la refonte des Bains du Mont-Blanc, la création d’une boutique et aussi le réaménagement du parc.

 

Les deux parties

  • L’Oréal (70 filiales, 82 000 collaborateurs) a réalisé sur les neuf premiers mois de l’exercice un chiffre d’affaires de 19,05 milliards d’euros, en hausse de 4,7 % à données comparables. Sa division Cosmétique active (à laquelle appartiennent les marques La Roche-Posay et Vichy) poursuit sa dynamique de croissance et enregistre + 5,4 %.
  • Le vendeur est le groupe Laboratoire Rivadis (70 M€ de CA en 2016, 380 collaborateurs), spécialiste des produits d’hygiène et de soins. Il regroupe trois marques Rivadouce, Auriège, et Milton rachetée en 2000 à Procter & Gamble.