Le groupe de Peillonnex, qui dispose de son propre centre de recherche et développement, a signé deux projets de recherche sur l’usinage avec robots.

Ham France (Peillonnex) vient tout récemment de remporter, en coopération avec le Créneau Industriel (Annecy-le-Vieux), un appel à projet dans le cadre du Fonds unique interministériel (FUI) sur l’usinage avec robots. Précise France, autre entreprise du groupe de Peillonnex, est elle, chef de file du projet européen «Cleansky» qui porte sur l’usinage avec robots pour la réalisation de trous de rivets sur avion. Ces deux programmes sont l’illustration du travail mené par le centre de recherche et développement, commun à toutes les sociétés du groupe.

La holding Galema, sous la présidence de Christophe Chambet, réunit plusieurs sociétés indépendantes, actives dans la vente d’outils pour le décolletage, l’industrie, l’horlogerie mais également l’implantologie et l’orthopédie (Ham France, Ham France Medical, Concept Diamant, Carbilly, Précise France). Cet ensemble réalise un chiffre d’affaires de 22 M€, en progression de 8% à 10 % par an depuis cinq ou six ans, et emploie 120 collaborateurs.

«L’idée est de conserver à chaque société son indépendance et sa technologie de pointe, et de continuer à se développer en s’appuyant sur l’effet groupe au niveau des finances, des achats, de la qualité et des investissements», explique Christophe Chambet. Le groupe réalise 40 % de ses ventes dans l’automobile, 40 % dans l’aéronautique, 10 % dans le médical, 5 % dans l’horlogerie et 5 % dans l’électronique.