Tourisme : les lacs d’Annecy et du Bourget préparent la saison estivale

par | 18 Juin 2021

Les vagues records de touristes attendues cet été amènent leur lot de problématiques concernant la fréquentation des lacs de la région et leurs alentours.

Avec la levée des restrictions sanitaires et la reprise des voyages au sein de l’Union européenne, les lacs de Savoie et Haute-Savoie s’attendent à un tourisme massif cet été. D’après des études du Syndicat du lac d’Annecy (SILA) et de la préfecture de Savoie sur la fréquentation des lacs d’Annecy et du Bourget ces deux dernières années, la crise sanitaire n’a pas ralenti le trafic nautique, c’est même tout l’inverse.

Le nombre moyen d’embarcations observé sur le lac du Bourget est passé de 528 en 2019 à 649 en 2020. « Nous expliquons cela par une forte augmentation du tourisme domestique. Le lac et les montagnes ont attiré des visiteurs au niveau régional », justifie Sophie Cassaro, responsable du tourisme à la communauté d’agglomération Grand Lac. Cette tendance se vérifie à Annecy : « En 2020, on avait 20 % de touristes étrangers pour 80 % de touristes locaux. En temps normal, c’est plutôt 50-50 », affirme son maire, François Astorg.

1 128 embarcations simultanées atteintes le dimanche 23 août 2020 sur le lac d’Annecy. 800 embarcations simultanées atteintes le mercredi 12 août 2020 sur le lac du Bourget…

Enquêtes de fréquentation du Sila et de la préfecture de Savoie

2 lacs, 2 ambiances

Au-delà du nombre de bateaux sur les lacs, « ces touristes régionaux sont la cause initiale des embouteillages sur les bords du lac », estime François Astorg. En préparation de l’été 2021, les deux agglomérations balnéaires n’abordent pas la même stratégie. La communauté d’agglomération Grand Lac s’attend à une année similaire à 2020 : « Les voyages à l’étranger n’ont pas encore repris, nous reconduisons simplement notre dispositif de l’an dernier », confirme Sophie Cassaro.

L’agglomération du Grand Annecy, de son côté, multiplie les efforts pour maîtriser un flux touristique record. Un plan Mobil’été, annoncé pour juin, propose dix actions allant des pistes cyclables aux navettes gratuites, en passant par des lignes de bateaux reliant les communes adjacentes. D’après le maire, « le but est de créer un choc de l’offre en termes de transport ».


Par Armand Pagniez.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Camille Pasquelin DG SNDec

Le SNdec change de tête pour accompagner la reprise

Le Syndicat national du décolletage nomme sa nouvelle directrice générale : Camille Pasquelin. Un nouveau cycle commence à la tête du Syndicat national du décolletage (SNdec). L’organisation vient d’officialiser la nomination de Camille Pasquelin en qualité de...

LIRE LA SUITE

Jacques a dit… réalise les rêves des seniors

Née en avril, cette jeune association s'est donnée pour mission d'illuminer la fin de vie des personnes âgées, en concrétisant un dernier vœu. Née de la volonté d’apaiser la fin de vie, l’association Jacques a dit… a pour ambition de rayonner nationalement. Cette...

LIRE LA SUITE

Citygie

Citygie diversifie ses horizons

Le leader des blocs sanitaires préfabriqués en France, notamment pour les toilettes d’autoroute, envisage le marché de la construction de maisons individuelle, ainsi qu’une filiale aux États-Unis. Citygie, c’est avant tout une marque, Francioli, qui produit depuis...

LIRE LA SUITE

Votre magazine ECO de l’Ain du 5 août 2021

100% en ligne, feuilletez votre magazine ECO de l'Ain n°31-32 du 5 août 2021 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. Le saviez-vous ? Vous pouvez afficher la publication en plein écran, télécharger le document en .pdf, l'imprimer, mais aussi...

LIRE LA SUITE

Publicité

Pin It on Pinterest