Faire son marché des solutions à Solucir

par | 14 Mai 2022

Le salon Solucir dédié a l’économie circulaire se déroule mardi 17 et mercredi 18 mai à Annecy.

En matière d’économie circulaire, il importe de ne pas marcher en rond mais d’aller droit à l’essentiel : l’action. C’est l’objet du salon Solucir, les 17 et 18 mai à l’Espace Rencontre d’Annecy-le-Vieux. L’événement revendique sa dimension “réseautage” puisque l’objectif est bien de faire grandir l’écosystème local de l’économie circulaire. D’abord, en sensibilisant à la nécessité et aux vertus de cette autre manière de réfléchir la production, au travers de cinq grandes conférences thématiques (outdoor, agroalimentaire, BTP, industrie, tourisme). Mais, surtout, en créant un grand « marché aux solutions locales », explique la responsable de la communication, Sonia Razafindranaly : « Quatre-vingt-dix exposants vont présenter leurs initiatives, pour que chacun trouve celle qui lui convient et entre ainsi dans la boucle de la circularité. » 

Soirée ateliers

Le 17 mai à partir de 17 h 30, la grande soirée “réseautage” aura le même but : mettre les visiteurs en lien les uns avec les autres, quel que soit leur degré de maturité, puisque c’est bien d’une démarche d’intelligence collective qu’il s’agit pour, à l’échelle d’un territoire, améliorer la circulation des matériaux et, in fine, moins consommer. L’idée est bien de multiplier les entrées dans cette boucle vertueuse : le recyclage en est une, mais il y en a bien d’autres : écoconception, recours à des ressources locales et renouvelables, réduction des déchets, réemploi, réparation… Pour mieux entrer dans le concret des situations à traiter, le salon propose également quinze ateliers réunissant 20 à 30 personnes au maximum, autour de questions précises.  

Le salon Solucir (pour Solutions circulaires) est porté par le programme “Zéro déchet, zéro gaspillage” lancé en 2015 par Grand Chambéry, Grand Lac, Grand Annecy et Rumilly Terre de Savoie. La première édition date de 2017, la seconde était prévue en mai 2020, mais un méchant virus l’a décalé de deux ans. Quelque 2 000 visiteurs sont attendus.  

Philippe Claret 

A lire aussi :

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Jeu Change mise sur le réemploi

Après avoir travaillé dans l’industrie du jouet, Juliette Maquaire lance Jeu Change, en avril dernier, une plateforme de jeux et jouets reconditionnés pour les particuliers. Son constat : 70 à 80 % des jeux et jouets, principalement fabriqués en Asie, ont une durée...

LIRE LA SUITE

Extension collège Péron © Département de l'Ain

Les collèges de l’Ain face au défi énergétique

Pour maîtriser la hausse des coûts de l’énergie, le Département affine sa stratégie dans la rénovation de ses établissements. « Nous travaillons sur le nouveau Plan collèges qui couvrira la période 2024-2030 : différents scenarii sont étudiés en associant les...

LIRE LA SUITE

20 ans Mécabourg

Le bel âge de Mécabourg

Le groupement des entreprises de la métallurgie fête ses 20 ans, mais préfère regarder devant. « Au départ, nous étions 13 entreprises, dont six au bureau. Les projets sont allés au-delà de ce que l’on pouvait espérer », a relevé Philippe Padet. « L’état...

LIRE LA SUITE

Publicité

Pin It on Pinterest