Lafuma confirme sa solidité en 2019

par | 9 Mar 2020

Le spécialiste des équipements de sport et de loisirs, basé à Annecy-le-Vieux, affiche des ventes en progression de 1,6 % à 172,6 millions d’euros (+2,8 millions) et un résultat opérationnel en croissance significative de 23 % à 8,7 millions (+1,6 million).

Les trois pôles d’activité du groupe ont participé à cette performance. Chacun d’eux réalise une hausse de son chiffre d’affaires et de sa contribution opérationnelle, progresse sur le réseau de distribution internet et contribue à générer de la trésorerie. Cette croissance, la direction l’explique par « la mise en oeuvre assidue de la stratégie définie en 2016 et continuellement adaptée pour prendre en considération l’évolution de nos clients ».

Les ventes de Lafuma groupe s’élèvent à 172,6 millions d’euros, en hausse de 1,6 %. Le résultat opérationnel courant aussi grimpe de 23 %, passant de 7,1 millions d’euros à 8,7 millions en 2019. Le résultat net s’établit, lui, à 9,7 millions, après la prise en compte de dépréciation de l’actif incorporel Eider de 2,6 millions. Retraité de cet effet, le résultat net aurait été de 7,2 millions d’euros, en hausse de 1,1 million, soit 19 %.

Les trois pôles montagne, mobilier et surf en croissance

Le pôle montagne, avec ses marques Millet, Eider et Lafuma, reste le chef de file incontesté des activités du groupe et pèse environ 60 % des ventes, en stabilité par rapport à 2018. En 2019, ses ventes augmentent de 1 % à 102,4 millions d’euros (+1 %), tirées essentiellement du marché japonais. La cession annoncée d’Eider au groupe sud-coréen K2 en janvier 2020 ne devrait pas fragiliser la présence de ce pôle sur les marchés du ski et de l’outdoor. Par ailleurs, le lancement de sites e-commerce à l’international vient conforter son développement à l’export.

Le pôle mobilier, sous la marque Lafuma Mobilier, voit le lancement de deux nouvelles gammes : Privilège à destination des particuliers et Horizon réservée aux cafés-restaurants. Porté également par son développement sur des marchés internationaux ciblés (États-Unis, Allemagne, Suisse, Autriche) et ses investissements dans la digitalisation, ce pôle affiche un chiffre d’affaires de 41,4 millions d’euros, et représente désormais 27,5 % du chiffre d’affaires global.

Le pôle surf, via la marque Oxbow, signe des ventes en progression de 1,4 % à 28,8 millions d’euros pour un résultat opérationnel en augmentation à 6,7 millions, soit 23,2 % de son chiffre d’affaires.

« Dans le cadre de la rotation de son portefeuille de marques, le groupe Lafuma considère la promesse unilatérale de vente portant sur la société Oxbow reçue », confirme la direction, basée à Annecy-le-Vieux, dans son communiqué publié le 6 mars. Pour rappel, cette offre a émané le 13 février 2020 de Rainbow SAS, société fondée par Emmanuel Derrières et Jean-Christophe Chetail (le montant n’a pas été communiqué). Oxbow, qui a été créée en 1985, avait été rachetée par Lafuma en 2005.

La boutique Oxbow, ouverte il y a deux ans, dans le Xe arrondissement à Paris – crédit Oxbowshop

Au vu du contexte économique actuel freiné par le coronavirus et de l’évolution très rapide des marchés, Lafuma groupe, détenu par le suisse Calida à 91,8 %, opte pour un discours prudent en 2020. La décision de vendre la marque Eider aura aussi pour conséquence le recul du chiffre d’affaires en 2020 mais aussi un résultat net exceptionnel traduisant la vente et la restructuration qui s’en suivra. Néanmoins, le groupe devrait afficher une rentabilité opérationnelle en pourcentage des ventes stable par rapport à 2019.

Par Patricia Rey

À lire aussi :

Collection Lafuma – crédit photo Lafuma Groupe

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Publicité

Pin It on Pinterest