PSB Industries annonce l’entrée en bourse de sa filiale Baikowski

par | 24 Sep 2018

Baikowski, leader européen de la chimie de spécialités basé à Annecy et filiale à 100% du groupe PSB Industries, devrait faire son entrée sur le marché Euronext Growth d’ici fin 2018.

Le groupe industriel PSB Industries, propriétaire de Baikowski, annonce ce lundi 24 septembre la scission de ses activités emballage et chimie de spécialités et l’introduction en bourse de Baikowski sur le marché Euronext Growth. Le cours de bourse, de fait, a été suspendu et devrait être rétabli demain matin à l’ouverture du marché.

La chimie de spécialités, un environnement spécifique et complexe

De par la nature de son activité, à savoir la chimie de spécialités, Baikowski fait appel à des savoir-faire et des compétences spécifiques. Ainsi le fait d’être prochainement cotée en bourse va lui permettre de gagner en autonomie et de trouver des moyens financiers autres indispensables à son développement, notamment sur les marchés de niche de l’alumine haute pureté, des oxydes spéciaux et du polissage.

Cette filiale, dirigée par Benoît Grenot, pèse à date 10 % du chiffre d’affaires (CA) du groupe PSB Industries, 21 % de son Ebit et environ 15 % du total de son bilan consolidé (PSB a réalisé 378,4 M€ de CA avec 18,9 M€ d’Ebit en 2017)

Poudre de cérium – Photo Baikowski

Pour François-Xavier Entremont, ce projet de scission marque l’aboutissement de son recentrage (il fait suite à la cession de son pôle Agroalimentaire & Distribution au danois Faerch Plast en juin 2018) et de son évolution vers un positionnement de leader mondial sur ses deux grands marchés de l’injection plastique pour les branches Luxe & Beauté (Texen) et Santé & Industrie (Plastibell).

« Ainsi reconfiguré, le nouvel ensemble PSB Industries, plus fort, plus réactif, plus lisible, disposera d’une force de frappe accrue pour améliorer ses positions sur tous ses marchés », a déclaré son pdg, François-Xavier Entremont, dans un communiqué de presse paru ce jour. Ainsi recentré sur les solutions d’emballage pour les marchés de la beauté, de la santé et de l’industrie, le groupe jouira d’une attractivité renforcée auprès des investisseurs.

« Quant à Baikowski, par cette autonomie restituée, elle bénéficiera d’une réelle opportunité pour s’ouvrir à de nouvelles alliances stratégiques ou à des opérations de croissance externe visant à consolider son leadership mondial », a confirmé le président.

De son coté Benoît Grenot, directeur général de Baikowski, ne peut que se réjouir. « Le succès du positionnement de Baikowski sur des marchés de niche (cités plus haut) doit pouvoir s’appuyer sur une organisation et des moyens renforcés pour pouvoir répondre aux nouveaux défis mondiaux. Les opérations de scission et d’introduction en bourse constituent un formidable levier, une opportunité historique pour la société et ses collaborateurs ».

Une entrée en bourse prévue fin 2018

Ce projet de scission sera soumis, comme l’impose l’Autorité des marchés financiers (AMF), à la consultation des instances représentatives du personnel et au vote de l’Assemblée générale des actionnaires.

Cette opération se matérialisera par la distribution en nature de l’ensemble des actions Baikowski aux actionnaires de PSB Industries. À cet effet, un expert indépendant a été mandaté pour évaluer les actions Baikowski.

Le groupe industriel annécien informe que les modalités précises de l’opération seront précisées ultérieurement, et que la cotation en bourse de Baikowski pourrait être effective d’ici la fin de l’année 2018.

Site de Baikowski à Poisy, dans les environs d’Annecy. Photo Jean-Marc Favre – Wooloomooloo

 

Pour mémoire, Baikowski (ex-La Pierre Synthétique Baikowski), société créée à Paris en 1904 par la famille éponyme et rachetée en 1984 par la famille Entremont, est spécialisée dans la conception et l’industrialisation de poudres et formulations d’alumine ultra pure mais aussi d’oxydes et de composites fins tels que le spinelle, le Yag, le ZTA, le cérium pour des applications entrant dans la composition de céramiques techniques (notamment pour le médical), le polissage de précision (wafers, verres de montres et de lunettes…), les cristaux et autres additifs et revêtements. Baikowski est positionnée sur des marchés high-tech comme l’éclairage (lampes basse consommation, Led…), l’horlogerie, la micorélectronique, la défense, le médical et l’automobile.

En 2017, Baikowski a réalisé un chiffre d’affaires de 40 millions d’euros et emploie plus de 150 personnes dans le monde. Elle possède trois sites industriels, en France et plus précisément à Poisy (agglo d’Annecy) où se situe le siège, au Japon et aux États-Unis, et aussi des bureaux commerciaux en Corée et en Chine.

Quant à PSB Industries, le groupe affiche un chiffre d’affaires consolidé de 378 millions d’euros (dont 49 millions réalisés par le pôle agroalimentaire & distribution, cédé fin juin 2018) avec 2 341 collaborateurs. Sa part à l’export est de 55 %. Il possède des unités de production en France, aux États-Unis, en Pologne, au Japon, en Chine et au Mexique.

Pour en savoir plus, lire Eco Savoie Mont Blanc du 28 septembre 2018


Par Patricia Rey


 

À lire également sur le même sujet :

https://groupe-ecomedia.com/psb-industries-a-finalise-la-vente-de-cgl-pack/

https://groupe-ecomedia.com/psb-industries-cede-cgl-pack-a-faerch-plast/

https://groupe-ecomedia.com/psb-industries-bonne-tenue-des-ventes-au-1er-semestre/

https://groupe-ecomedia.com/psb-industries-revoit-sa-gouvernance/

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

La renaissance du château de Tresserve

À Tresserve, Nicolas Tournier ressuscite ce château abandonné au bord du lac, pour en faire un lieu événementiel. L’hôtelier n’a pas hésité longtemps lorsqu’il a fallu acheter aux enchères le château de Bonport-Tresserve en 2013, pour la somme de...

LIRE LA SUITE

En Haute-Savoie, une première école pour les alpagistes

Les futurs alpagistes disposent désormais de leur propre école, située à 1 650 mètres d'altitude dans le massif des Aravis, en Haute-Savoie. Le concept existait déjà chez nos voisins suisses et italiens. La France possède désormais sa première école destinée aux...

LIRE LA SUITE

Mobilité : le Léman Express monte en cadence

Lancé en décembre 2019, le Léman Express prend peu à peu ses marques alors que la pandémie a perturbé sa mise en place. Pour autant les chiffres de fréquentation ont progressé au fil des mois pour inscrire le train transfrontalier comme une alternative à la voiture...

LIRE LA SUITE

Publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

ANNONCES LÉGALES WEB

Consultez les annonces légales publiées sur notre site habilitées par la Préfecture >>

VENTES AUX ENCHÈRES

Consultez nos ventes aux enchères immobilières >>

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

3.50€ pour 1 semaine
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS

Pin It on Pinterest