Xavier Dullin: “le Lyon Turin sous Chartreuse, c’est moins de camions à Chambéry !”

Xavier Dullin: “le Lyon Turin sous Chartreuse, c’est moins de camions à Chambéry !”
Xavier Dullin: “le Lyon Turin sous Chartreuse, c’est moins de camions à Chambéry !”
4 (80%) 1 vote

Xavier Dullin, président du Grand Chambéry accorde cette semaine une interview exclusive à Eco Savoie Mont Blanc. En complément de ses réponses sur l’intercommunalité, le tourisme, les stations du territoire, la relance économique ou encore les grands chantiers de l’agglomération – réponses que vous pouvez retrouver dans les pages de notre hebdomadaire version “papier” – l’élu détaille, pour notre site web, sa préférence pour l’option sous Chartreuse dans le projet Lyon-Turin.

Propos recueillis par Philippe Claret

Grand Chambéry a pris position en décembre pour un Lyon-Turin qui passerait prioritairement sous Chartreuse. Un choix immédiatement contesté par votre opposition. Vous maintenez votre position ?

Si nous voulons que les accès au grand tunnel franco-italien se fassent, il est nécessaire de bouger maintenant car le Gouvernement a décidé de marquer une pause sur les accès. Certes, des tracés ont été actés par la déclaration d’utilité publique (DUP) de 2013. Mais depuis, les choses ont changé. Le projet de contournement ouest autoroutier a été enterré, et le trafic poids-lourds continue d’augmenter. Avec plus de 3,170 millions de camions par an sur notre voie rapide urbaine, nous sommes à un niveau supérieur à celui de 2007 (2,7 millions). Dans le même temps, les élus du massif du Mont-Blanc ont engagé une procédure de classement du site au patrimoine mondial de l’Unesco car leur vallée de l’Arve est très polluée. Simultanément, un deuxième tube routier va voir le jour en 2021 au Fréjus. Les 560.000 poids lourds du Mont Blanc vont progressivement se reporter sur notre voie rapide urbaine, déjà saturée.

"NOUS RELANÇONS LE DOSSIER, FAUTE DE QUOI IL RISQUE DE DISPARAITRE"

Pour toutes ces raisons, il faut donner la priorité à l’itinéraire fret dans les accès aux tunnels franco-italiens, itinéraire qui passe sous Chartreuse. Ils figurent dans la DUPde 2013, nous en faisons une priorité. Cette stratégie rencontre d’ailleurs celle de l’Europe et pourrait rendre éligible le tunnel sous Chartreuse à des financements européens, de l’ordre de 30%. De fait, les trains de fret ne passeront pas par Chambéry comme c’est prévu aujourd’hui, ni par les bords du lac du Bourget. Personne ne s’en plaindra. Quant aux trains de voyageurs, on m’objecte qu’ils ne passeraient plus par la gare de Chambéry. Bien au contraire ! L’itinéraire sous Chartreuse permet la mixité fret et voyageurs. Les TER et les TGV desserviront en conséquence la gare de Chambéry, en arrivant par le sud. Tous les trains allant sur Aix et Annecy passeront désormais par Chambéry, ce qui n’est pas le cas dans l’option jusque-là choisie. Certains conservatismes se font entendre. Je crois au contraire que nous relançons le dossier, faute de quoi il risque de disparaitre.

 

Retrouvez l’intégralité de l’interview exclusive de Xavier Dullin dans Eco Savoie Mont Blanc du 26 janvier 2018

 

A lire aussi :

Lyon-Turin : Chambéry choisit le fret

Que faut-il penser du soutien de 17 grands élus des Pays de Savoie au Lyon–Turin ?

Moyens de transports en Savoie et Haute-Savoie : les chiffres 2017

Circulation et transports : ça roule en Savoie Mont-Blanc ?

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ANNONCES LÉGALES : CONSULTEZ ET PUBLIEZ !

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

PUBLICITÉ

ARTICLES LES PLUS LUS

PUBLICITÉ