RBD : 100 ans en dents de scie

par | 12 Mai 2022

Le fabricant de lames de scie RDB va fêter son centenaire, dans ses nouveaux locaux, le 6 juin.

Patiemment et dans la plus grande concentration, un opérateur affûte, dent après dent, la gigantesque lame de scie circulaire qui flirte avec les deux mètres de diamètre. En face de lui, un de ses collègues effectue le planage d’une autre lame. Une opération essentielle pour que le disque reste droit au moment de la coupe, et dont le geste ne s’apprend nulle part sinon dans une entreprise comme RBD. « C’est un de nos métiers spécifiques, confirme Philippe Calandroni, président. Nous comptons cinq planeurs et veillons à préserver ce savoir-faire. »

Le planage, une étape essentielle qui nécessite un grand savoir-faire. Photo Sylvie Bollard

Installée à Sainte-Hélène-sur-Isère, au sein du parc Alpespace, RBD perpétue ces techniques depuis 100 ans, date de sa création. Le fabricant de lames de scie pour le bois, le métal et la pierre, a pourtant bien failli tout perdre dans un imbroglio familial plus que tranchant. Fondée en 1922 par Jean-François Chaland, l’entreprise voit arriver la deuxième génération aux manettes – et les premières disputes -, dans les années quarante. La troisième génération, qui prend la main dans les années 1960, se partage alors le gâteau au sein de six structures différentes. Les unes sont fabricantes, les autres négociantes : Altea-MSO est à Montmélian, CGPI (marque Jaguar) à Montmélian également, Arc à Soissons, RBD à Saint-Pierre d’Albigny, Chaland à Noisy-le-Sec et ONCI à Noisy aussi.

Philippe Calandroni, président de RBD. Photo Sylvie Bollard

En 1992, un « petit petit cousin » débarque chez RBD en tant que responsable commercial. Il s’agit de Philippe Calandroni. Huit ans plus tard, il rachète RBD et commence une longue restructuration. « A l’époque, nous étions une vingtaine et réalisions 2,5 millions d’euros de chiffre d’affaires », précise-t-il. La série des acquisitions débute un an plus tard avec le rachat de la marque Jaguar, suivi en 2008 de l’activité métal de Chaland et en 2012 de l’activité pierre de Chaland. Entre-temps, les disputes familiales, conjuguées à la conjoncture défavorable, ont raison des autres sociétés. Philippe Calandroni rachète l’ensemble des fonds de commerce, ne voulant perdre aucun client, garde une partie du personnel et rassemble les trois savoir-faire sous une seule bannière : RBD.

La dernière étape marquante de cette mue intervient en 2020, quand le président décide d’agrandir le site de production d’Alpespace de 1000 mètres carrés pour y accueillir l’activité jusque-là hébergée à Noisy-le-Sec. « Auparavant, nous servions nos clients sidérurgistes du Nord de la France depuis la région parisienne, explique-t-il, mais peu à peu, la légitimité à y être a disparu. » L’investissement de 2,5 millions d’euros permet de n’avoir plus qu’une seule usine.

Certaines étapes de fabrication demandent une grande précision. Photo Sylvie Bollard

Unique fabricant français de lames de grand diamètre (pouvant aller jusqu’à 3,5 mètres), RBD réalisera en 2022 un chiffre d’affaires de 7,2 millions d’euros (+11 %), avec 48 salariés. « Comme nous œuvrons sur trois marchés différents, nous n’avons pas été trop affectés par la crise covid (- 15 %) ». Les lames pour le bois représentent 50 % de l’activité, celles pour la pierre 30 % et pour le métal 20 %. 30 à 35 % du chiffre d’affaires est réalisé à l’export, dans une quarantaine de pays.

Désormais en ordre pour gagner de l’argent, après des décennies difficiles, la PME envisage l’avenir plus sereinement. « L’objectif est de pérenniser la structure », lance Philippe Calandroni. Un but qui pourrait être atteint en faisant entrer au capital (détenu à 80 % par une holding dont le président est majoritaire) des partenaires industriels du même métier.

Pour l’heure, l’ambiance est aux préparatifs d’une journée historique : les cent ans de RBD, qui seront fêtés le 6 juin avec le personnel et leur famille.

__________________________________________

Chronologie :

1922
Naissance de PCM (Pailler, Chaland, Mas).

1972
RBD Savoie est créée par Jean-Pierre Chaland pour développer la lame de scie circulaire à plaquettes de carbure.

1980
Rachat de la société Arc (Soissons).

1992
Entrée de Philippe Calandroni chez RBD.

1994
Fusion RBD/ONCI.

2000
Philippe Calandroni devient président de RBD.

2007
Construction de l’usine d’Alpespace.

2014
Obtention du label Origine France garantie.

2020
Agrandissement du site d’Alpespace.

2022
Centenaire de RBD.

0 commentaires

Découvrez également :

Low-tech : WeShift révolutionne la mobilité douce

Consortium regroupant quatre entreprises haut-savoyardes, WeShift lance un vélo électrique sans chaîne et une voiture électrique de moins de 300kg, disponibles à la vente dès 2023. Less is more et c'est better. La Bagnole a incontestablement été une des stars du...

LIRE LA SUITE

Votre magazine ECO Savoie Mont Blanc du 24 juin 2022

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine ECO Savoie Mont Blanc n°25 du 24 juin 2022 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. Édition Savoie (73) : Édition Haute-Savoie (74) : Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en...

LIRE LA SUITE

Publicité

Pin It on Pinterest