L’acquisition de cette petite entreprise va permettre à l’enseigne haut-savoyarde de proposer un nouveau service à ses clients.


Fondée en 2012 en région parisienne, Treezmas a été la première entreprise à proposer en France un service axé sur la livraison et la reprise, après les fêtes, de sapins naturels en pot. L’idée de ses jeunes fondateurs est de lutter contre les 5 millions de sapins coupés chaque année en France puis abandonnés sur les trottoirs. « Nos sapins sont un véritables compagnons de Noël que les familles adoptent et dont elles prennent soin, notamment durant leur séjour chez elles », expliquent-ils. Déployée en région parisienne et sur Lyon, l’activité en hausse continue a généré l’an dernier un chiffre d’affaires de l’ordre de 150 000 euros

Dans le giron de Botanic

En rachetant Treezmas, Botanic pourra dès cette année proposer un service équivalent à ses clients, en l’élargissant sur toute la France. Le principe consiste à choisir un sapin en ligne ainsi que le moment de sa livraison. Puis il est récupéré pour être valorisé ou replanté. « Nous savons que le monde change et souhaitons accompagner ce changement avec des réflexions intelligentes qui prennent en compte l’environnement, la nature humaine et les avantages des nouvelles technologies », souligne Luc Blanchet, le président du groupe haut-savoyard.

4eme réseau français

Créée en 1995 par des familles d’horticulteurs, Botanic est le 4eme réseau français de jardinerie. En 2008, il a pris un virage radical en supprimant tous les pesticides et engrais chimiques de ses rayons. Pour compenser la perte de chiffre d’affaires, d’autres segments ont été développés comme la librairie, les marchés bio ou, depuis le printemps 2016, les espaces bien-être /santé mis sur pied avec des naturopathes. Le groupe qui compte 66 magasins en France a réalisé en 2015 un chiffre d’affaires hors taxes de 334 millions d’euros avec 2 200 salariés.